Arthrose, douleurs, sommeil, stress… 25 plantes surdouées !

Reconnue par la médecine conventionnelle, la phytothérapie propose de se soigner avec des plantes. Ces “médicaments” 100 % naturels gagnent à être connus puis utilisés à bon escient. Suivez le guide…

Restez informée

La phytothérapie, la thérapie par les plantes, est la plus vieille médecine au monde ! Depuis la nuit des temps, les principes actifs des végétaux ont fait leurs preuves pour combattre nos maux les plus courants. En infusions, décoctions, gélules (extraits végétaux standardisés), teintures mères…, les plantes requinquent, apaisent, soulagent, drainent, le plus souvent sans effets secondaires si elles sont bien utilisées. Et elles ont l’avantage d’offrir des remèdes dénués de tout produit chimique. Bienvenue dans la médecine verte !

1/ L’ail : puissant nettoyeur

Son atout majeur. En plus de relever les plats, cette plante alimentaire anti-bactérienne a un effet antibiotique et antiviral contre les rhumes, grippes et autres bronchites.

Mais aussi… Anticholestérol, fluidifiant sanguin, régulateur de la tension artérielle, l’ail fait rempart contre les maladies cardiovasculaires.

Utilisation. 2 à 3 gousses fraîches/jour.

2/ L’arnica : bye-bye les douleurs !

Son atout majeur. Souveraine contre les inflammations articulaires et musculaires, elle est recommandée en cas d’arthrose cervicale. Le Dr Charrié la préconise en massage sur la nuque : « Un peu d’huile d’arnica versée au creux de la main + 2 à 3 gouttes d’huile essentielle (HE) de lavande + 1 ou 2 gouttes d’HE de genièvre. »

Mais aussi… En massage contre les jambes lourdes : en mélangeant l’huile d’arnica à 1 à 2 gouttes d’HE de cyprès et de lavande.

Utilisation. Huile végétale en usage externe, 2 à 3 fois/jour.

3/ L’aubépine : pour voir la vie en « zen »

Son atout majeur. En régularisant le rythme cardiaque et l’hypertension artérielle, ses extraits ont des vertus calmantes et anti-nervosité.

Mais aussi… Elle est traditionnellement utilisée pour soulager les troubles légers du sommeil liés au stress.

Utilisation. 20 g de plante infusés dans 1 l d’eau bouillante. 1 tasse 2 à 3 fois/jour, dont 1 le soir.

4/ La camomille : reine de la nuit

Son atout majeur. Sédative, légèrement hypnotique, elle favorise le sommeil et calme les angoisses.

Mais aussi… « Elle décongestionne le foie et favorise aussi la détox, permettant un bon drainage des graisses lorsqu’on souhaite s’affiner », ajoute le médecin.

Utilisation. 1 c. à café de plante infusée 12 minutes dans 25 cl d’eau bouillante. 1 tasse au coucher.

5/ La cannelle : chasseuse de microbes

Son atout majeur. C’est un anti-infectieux puissant, autant bactérien que viral, traitant aussi les mycoses digestives.

Mais aussi… Son huile essentielle a un effet coupe-faim qui apaise les fringales.

Utilisation. Plonger 1 bâton ou 1 c. à café de poudre dans 1 tasse de 25 cl d’eau froide. Porter à ébullition. Laisser frémir 5 minutes et infuser 10 minutes.

6/ Le cassis : partenaire de votre hiver

Son atout majeur. « Très riche en vitamine C, stimulant les glandes surrénales, il renforce les défenses de l’organisme contre les infections de l’hiver », affirme le Dr Charrié.

Mais aussi… Ses flavonoïdes (antioxydants) protègent les petits capillaires sanguins et favorisent la fluidité du sang.

Utilisation. 1 c. à café de feuilles infusées 12 minutes dans 25 cl d’eau bouillante. 1 tasse 1 à 3 fois/jour.

7/ Le citron : il donne la pêche !

Son atout majeur. Riche en vitamine C (52 mg/100 g), il stimule notre tonus.

Mais aussi… Anti-infectieux et antiseptique, il est utile au premier coup de froid.

Utilisation. Le jus d’un citron bio dans 1 verre d’eau le matin à jeun. Ou chaud en cas de début de rhume : faire bouillir un citron coupé en 2 pendant 10 minutes dans 30 cl d’eau avec 1 bâton de cannelle, puis écrasé à la fourchette et filtré.

8/ Le clou de girofle : multitâche par excellence

Son atout majeur. Il stimule le parasympathique, système nerveux qui abaisse le rythme cardiaque, la tension artérielle, facilite la digestion, lutte contre les infections…

Mais aussi… Il est anti-inflammatoire et anesthésiant en cas de mal de gorge.

Utilisation. Dans un grog antiviral : 1 citron bio coupé en deux, un bâton de cannelle, 3 clous de girofle et 1 branche de thym. Faire bouillir 15 minutes dans 30 cl d’eau. Filtrer et boire.

9/ L’eucalyptus : le meilleur ami des bronches

Son atout majeur. C’est un puissant bactéricide en cas de troubles ORL. Bon à tout faire, il calme la toux, fluidifie les expectorations.

Mais aussi… Diffusée dans l’air en aromathérapie, son huile essentielle purifie l’atmosphère lors des épidémies.

Utilisation. 2 gouttes d’HE d’eucalyptus globuleux + 2 gouttes d’HE de ravintsara diluées dans 2 c. à café d’huile végétale (du type amande douce) en massage sur le dos et le thorax 2 fois/jour.

10/ Le fenouil : quand l’intestin dit « ouille ! »

Son atout majeur. « C’est un antispasmodique digestif et calmant de l’estomac », explique le médecin. Il évite les fermentations, ballonnements, gaz et même les nausées.

Mais aussi… Son bulbe frais, très riche en potassium, lutte contre la rétention d’eau.

Utilisation. 2 à 4 compte-gouttes pleins de teinture mère, 2 ou 3 fois/jour.

11/ La gaulthérie : souveraine en cas d’arthrose

Son atout majeur. Formidable anti-inflammatoire, antalgique, elle soulage les douleurs musculaires et articulaires provoquées par les efforts intenses, ainsi que les lumbagos, les rhumatismes.

Mais aussi… Elle fait merveille en prévention, pour préparer les muscles à l’effort.

Utilisation. L’expert conseille : « Un peu d’huile d’arnica versée au creux de la main + 1 goutte d’HE de gaulthérie, d’HE de lavande, d’HE de gingembre, en massage sur les zones rhumatismales. »

12/ Le genièvre : au secours des genoux qui craquent

Son atout majeur. Sa teinture mère ou son huile essentielle en friction renforcent les articulations, réduisant douleurs et inflammation.

Mais aussi… Ses baies soulagent les symptômes des infections urinaires grâce à leurs propriétés antiseptiques.

Utilisation. En massage : 3 gouttes d’huile d’Arnica + 3 gouttes d’HE de genévrier.

13/ Le gingembre : plus que digeste !

Son atout majeur. C’est sans nul doute « la » plante la plus utilisée dans le monde pour faciliter la digestion et prévenir ou soulager les nausées (notamment celles liées au mal des transports).

Mais aussi… On l’aime aussi pour son effet réchauffant et stimulant de la circulation sanguine et ses vertus antalgiques en cas d’arthrose douloureuse.

Utilisation. « Le gingembre confit consommé en tranches fines prévient le mal des transports », indique le Dr Charrié.

14/ Le ginkgo biloba : une tête bien faite !

Son atout majeur. Les études cliniques montrent que ses extraits sont efficaces pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui stimule la mémoire et la vivacité intellectuelle. Il est ainsi souvent conseillé pour ralentir la progression d’Alzheimer.

Mais aussi… En fluidifiant le sang, il améliore le retour veineux.

Utilisation. 2 à 3 compte-gouttes de teinture mère par jour pendant 1 à 2 mois.

15/ Le ginseng : quand on est tout ramollo

Son atout majeur. « Il dope l’ensemble du système endocrinien, ce qui est idéal en période de fatigue ou de convalescence. En revanche, on l’évite si l’on est atteint d’un cancer, car il peut stimuler la maladie », met en garde le spécialiste.

Mais aussi… Il améliore la digestion.

Utilisation. En décoction, en faisant cuire à feu doux pendant 15 minutes 1 c. à café rase de racine en poudre par tasse d’eau. 2 à 3 fois/jour.

16/ Le guarana : boosteur de minceur

Son atout majeur. Sa teneur élevée en caféine augmente le métabolisme, activant ainsi naturellement la combustion des graisses.

Mais aussi… Il a un effet coupe-faim capable de réguler l’appétit. C’est donc un véritable allié minceur !

Utilisation. En gélules (teneur 12 % de guaranine minimum), entre 2 à 4 g/jour avant 16 heures, pour préserver le sommeil.

17/ La guimauve : contre les chats dans la gorge

Son atout majeur. Sa racine riche en mucilages apaise les irritations et l’inflammation de la bronchite accompagnée de mal de gorge.

Mais aussi… Ça marche aussi pour calmer les crampes d’estomac et la colopathie fonctionnelle.

Utilisation. 1 c. à café de poudre de racine mélangée 5 minutes dans 1 tasse d’eau froide. On laisse infuser 30 minutes avant de filtrer. 1 tasse plusieurs fois/jour.

18/ L’hamamélis : spéciale jolies gambettes !

Son atout majeur. Antihémorragique, il réduit les hémorroïdes et soulage varices et jambes lourdes.

Mais aussi… Apaisant et adoucissant, il est utilisé en cosmétique contre la sécheresse cutanée.

Utilisation. 2 c. à soupe de feuilles d’hamamélis + 2 c. à soupe de fruits concassés de marron d’Inde dans 75 cl d’eau froide. Faire bouillir 2 minutes puis laisser infuser hors du feu 10 minutes. Filtrer. 4 à 5 tasses/jour.

19/ La lavande : elle est trop cool !

Son atout majeur. Réputée pour faire céder les tensions psychiques, elle est antistress et prépare au sommeil.

Mais aussi… « En plus de son effet relaxant, elle est un antiseptique des voies ORL, anti-irritante, anti-inflammatoire, expectorante », précise le médecin.

Utilisation. 2 gouttes d’HE de lavande pure à masser doucement sur le plexus solaire, 2 à 3 fois/jour.

20/ La mélisse : pour dormir comme un loir

Son atout majeur. « Son action relaxante facilite l’endormissement lorsqu’on est énervé, notamment aux changements de saison », souligne Jean-Christophe Charrié.

Mais aussi… Elle atténue les spasmes de l’estomac et de l’intestin.

Utilisation. 25 à 50 gouttes de teinture mère au coucher.

21/ La menthe poivrée : quand on a l’estomac au bord des lèvres

Son atout majeur. Son huile essentielle fait partie des plus efficaces pour faciliter la digestion en réduisant le mal de ventre, les spasmes, ballonnements, brûlures d’estomac, nausées…

Mais aussi… Elle chasse le mal de tête et apaise les névralgies.

Utilisation. 1 ou 2 gouttes d’HE sur un sucre après le repas.

22/ La passiflore : championne de la relaxation

Son atout majeur. « Calmante et apaisante, elle n’est toutefois pas un somnifère et peut être prise dès le matin. Associée à d’autres plantes sédatives, elle a la capacité de renforcer leur pouvoir », détaille le médecin.

Mais aussi… Elle soulage les troubles intestinaux et les névralgies liés à l’anxiété.

Utilisation. 25 à 50 gouttes de teinture mère au coucher.

23/ La prêle : pour éviter de se faire de vieux os

Son atout majeur. Riche en silicium (oligo-élément), elle renforce les os et peut-être particulièrement utile à la suite d’une entorse, d’une fracture ou de l’opération d’un hallux valgus (oignon).

Mais aussi… Ses extraits soulagent les inflammations rhumatismales, l’arthrose, l’arthrite, améliore la circulation et l’état des artères.

Utilisation. En gélule (poudre), 2 g/jour.

24/ Le thé vert : formidable draineur

Son atout majeur. Sa théine diurétique est parfaite contre la rétention d’eau.

Mais aussi… L’une de ses substances antioxydantes, la catéchine, augmente de façon démontrée la thermogenèse, c’est-à-dire la combustion naturelle des calories. En clair, on en brûle plus !

Utilisation. 2 à 3 tasses/jour, bio (sinon il est riche en pesticides), avant 16 heures, car c’est un excitant.

25/ Le thym : grand allié de l’immunité

Son atout majeur. « Il combat la fièvre, soutient fortement l’activité des surrénales et stimule l’immunité », rappelle le généraliste.

Mais aussi… Sans oublier qu’il est « un antispasmodique digestif qui lutte contre les douleurs de l’estomac et régule la flore digestive ».

Utilisation. En tisane, 1 c. à café de plante sèche infusée dans 25 cl d’eau bouillante 15 à 20 minutes.

Merci au Dr Jean-Christophe Charrié, médecin généraliste formé à la phytothérapie clinique et auteur de “Se soigner toute l’année au naturel” (éd. Prat).

A lire aussi :

⋙ Longévité : les conseils santé d’un médecin japonais mort à l’âge de 105 ans

⋙ Vague de froid : nos conseils santé pour bien s’en protéger

⋙ Succulentes : comment entretenir ces plantes grasses ?

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet