Arthrose du genou : on gagne en souplesse dès 3 mois de yoga !

Contre la gonarthrose, trois séances de yoga par semaine seraient bénéfiques, d’après une nouvelle étude australienne.

Restez informée

Le yoga nous veut du bien. Ce sport doux est déjà connu pour améliorer la respiration, combattre les maux de dos, prévenir l’hypertension et atténuer certaines douleurs chroniques. Cette fois, des chercheurs de l’université de Melbourne se sont penchés sur l’intérêt du yoga en cas d’arthrose du genou.

Les chercheurs australiens, qui publient leurs travaux dans la revue spécialisée Annals of Internal Medicine, ont recruté 212 adultes atteints de gonarthrose, le nom scientifique désignant l’arthrose du genou. Ces volontaires ont suivi un programme de douze semaines avec 3 séances de yoga hebdomadaires. Les cours étaient dispensés en ligne, de sorte que les participants pratiquaient à la maison, pour plus de facilité.

Une meilleure mobilité mais pas d’amélioration côté douleur

Résultat ? Au bout de trois mois, les volontaires qui s’étaient mis au yoga avaient (en moyenne) moins de difficultés à marcher que le groupe-contrôle, qui n’avaient pas suivi de séances. Ils avaient également gagné en souplesse et souffraient moins de raideurs matinales au niveau de leurs genoux. En outre, tous décrivaient une amélioration de leur mobilité globale.

Seule déception : les participants n’ont rapporté aucune amélioration du côté de la douleur… Par ailleurs, les bienfaits de cette « cure de yoga » n’étaient plus perceptibles 24 semaines après le début de l’expérience, ce qui suggère que le yoga n’est efficace contre les symptômes de la gonarthrose qu’à condition de pratiquer de façon régulière. Et si on essayait ?

Source: Lire L’Article Complet