Avec la reprise de l’épidémie, les Trans Musicales restent prudentes

Après deux ans de disette, les Trans Musicales se préparent à remettre le son la semaine prochaine à Rennes. La reprise
de l’épidémie de coronavirus laisse pourtant encore planer des doutes sur l’organisation du festival, qui se tiendra du 1er au 5 décembre. Depuis le 15 novembre, les concerts debout sont de nouveau autorisés avec des jauges à 100 %. Mais l’équipe des Trans Musicales préfère toutefois rester prudente. « L’évolution de la situation sanitaire reste susceptible d’entraîner localement des restrictions », indiquent les organisateurs dans un communiqué.

« En toute responsabilité et par mesure de précaution », la direction a donc décidé ce lundi de limiter provisoirement la vente des places au Parc Expo et à l’Ubu en restreignant la jauge à 75 %. « Cette décision est prise pour garantir l’accès à toutes les personnes qui achètent un billet, que le niveau des jauges finalement autorisé pour ces salles aux dates du festival soit de 75 % ou de 100 % », souligne l’organisation du festival, ajoutant que « si la situation sanitaire permet finalement de conserver les jauges à 100 % jusqu’au festival, et sauf contrordre des autorités compétentes, nous mettrons en vente les 25 % de places restantes le 29 novembre au plus tard, et avant si cela est possible ».

Yann Tiersen ou DJ Pone à l’affiche

Cette suspension temporaire des ventes ne concerne pas par contre les lieux du festival en format assis (L’Aire Libre, le TNB, Le Triangle) où la billetterie reste basée sur une jauge à 100 %. Pour cette 43e édition, les Trans Musicales accueilleront plus de 80 groupes de 32 nationalités. On retrouvera notamment sur scène Yann Tiersen, qui viendra présenter pour la première fois en live son nouveau projet électro, DJ Pone, ancien membre de la Fonky Familiy, ou Arnaud Rebotini, qui sera sur scène avec le groupe Cheap House.

Source: Lire L’Article Complet