Bulgarie : Un centre LGBTQIA+ saccagé par un candidat d’extrême droite

Une dizaine de personnes s’en est pris à un centre LGBTQIA+ le week-end dernier. On vous donne toutes les infos sur cette attaque violente. 

Samedi dernier, le Rainbow Hub – le centre principal LGBTQIA de Bulgarie – a été saccagé par un groupe de néonazis mené par Boyan Rasate, candidat à l’élection présidentielle. « Nous étions sept personnes à l’occasion d’un évènement avec des transsexuels quand le groupe s’est infiltré après avoir sonné à la porte », a expliqué Gloria Filipova, de l’association Bilitis, présente au moment des faits. « C’était un groupe d’une dizaine de personnes. J’ai reconnu immédiatement Boyan Rasate, qui m’a frappée avant que le reste du groupe commence à tout casser. Cela a duré moins de deux minutes », a-t-elle ajouté.

???????? FLASH | En #Bulgarie, un centre #LGBT a été saccagé par Boyan Rasate, un #candidat d'extrême droite à la présidentielle. Il était accompagné de 10 autres personnes.(Le Monde) #Attaque pic.twitter.com/tMupB0FeZ5

Suite à cet incident d’une extrême violence, de nombreuses ambassades ont dénoncé l’attaque : « Les ambassades des Etats-Unis, d’Australie, de Belgique, du Canada, du Danemark, de France, d’Irlande, des Pays-Bas, du Portugal, d’Espagne et du Royaume-Uni condamnent vivement l’attaque du Rainbow Hub », peut-on lire dans un communiqué commun. Toutes ont souligné que ce siège associatif « abrite des organisations encourageant l’égalité et la protection des droits des personnes LGBTQI+ ».

Suite à cet incident, le procureur a estimé que Boyan Rasate pourrait être poursuivi pour « hooliganisme » et « trouble à l’ordre public ». L’accusé a jugé que les organisations LGBTQIA+ visaient à « corrompre des mineurs », et a estimé qu’elles ne devraient « pas s’étonner que cela arrive ». En France, un jeune homme de 17 ans a été tabassé il y a quelques semaines, à cause de sa sexualité.

Source: Lire L’Article Complet