Cancer colorectal : une nouvelle étude alerte sur la consommation excessive de cet aliment

Une récente étude américaine vient confirmer le lien entre consommation excessive de viande rouge et risque de cancer colorectal, et avance pour la première fois une hypothèse. Explications.

Restez informée

Près de 45.000 nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués chaque année, ce qui en fait, le troisième cancer le plus fréquent chez les femmes, et le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes.

Les campagnes de dépistage et l’amélioration de la prise en charge permettent désormais d’augmenter les chances de survie des patients touchés par la maladie, mais la prévention reste le meilleur moyen de s’en protéger.

Outre le tabagisme, l’alcool, la sédentarité, plusieurs études ont déjà alerté sur un risque plus élevé de développer un cancer colorectal, chez les personnes qui consomment des aliments riches en graisses animales.

Manger de la viande rouge en excès expose à un risque plus élevé de cancer colorectal

De nouveaux travaux viennent appuyer ce lien entre consommation excessive de viande rouge et risque de cancer colorectal, et tentent d’expliquer cette fois-ci les méfaits de ce type d’aliment sur l’organisme.

Publiée dans la revue scientifique Cancer Discovery, cette récente étude, menée par des chercheurs américains, pointe du doigt les régimes alimentaires riches en viande rouge, un aliment cancérigène, en raison de la potentielle mutation ADN qui peut s’opérer.

Cancer colorectal : la consommation de viande rouge pourrait provoquer une mutation de l’ADN

En s’intéressant de près à 900 personnes atteintes d’un cancer colorectal, le Docteur Marios Giannakis, oncologue au Dana-Farber Cancer Institute de Boston (États-Unis), et son équipe, ont pu observer cette mutation génétique chez les patients qui consommaient de la viande rouge en excès.

Ces dommages seraient causés par un procédé chimique, appelé alkylation, qui exposerait à un risque accru de cancer du côlon.

À noter que les spécialistes ne préconisent pas de supprimer totalement la viande rouge de notre alimentation, mais recommandent “la modération, et un régime alimentaire équilibrée”.

“Ensemble, ces résultats associent pour la première fois une signature mutationnelle colorectale à un composant du régime alimentaire, et impliquent davantage le rôle de la viande rouge dans l’initiation et la progression du cancer du côlon.”, concluent les auteurs.

Source: Lire L’Article Complet