Cet édulcorant "healthy" est associé à des risques d’AVC et de crises cardiaques

Les édulcorants pourraient faire du tort à notre cœur. C’est ce que souhaite démontrer une étude américaine, publiée le 27 février 2023 dans la revue Nature Medicine.

D’après ces recherches, les personnes ayant des taux élevés d’erythritol – un édulcorant utilisé comme alternative au sucre blanc – dans leur sang ont des risques accrus de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC). D’autre part, son ingestion favoriserait la formation de caillots sanguins.

« Il est important que d’autres études de sécurité soient menées pour examiner les effets à long terme des édulcorants artificiels en général, et de l’erythritol en particulier, sur les risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, en particulier chez les personnes à risque plus élevé de maladie cardiovasculaire », a déclaré Stanley Hazen, co-chef de section de la cardiologie préventive à la Cleveland Clinic et auteur de l’étude, dans un communiqué.

Une alternative au sucre dangereuse pour notre coeur

L’erythritol a l’avantage d’être faible en calories et de ne pas affecter la glycémie. Il est d’ailleurs recommandé aux personnes obèses et/ou diabétiques. Comme le précise Passeport Santé, il est « principalement utilisé dans des produits industriels au goût sucré qui portent une mention ‘sans sucre ajouté' ». Utilisé comme additif alimentaire, on peut l’identifier sur les emballages sous la nomenclature E968. Il est également naturellement présent dans certains fruits et légumes. 

Problème : il peine à être métabolisé par l’organisme. « Au lieu de cela, il va dans la circulation sanguine et quitte le corps principalement par l’urine », détaillent les chercheur.euse.s.

Pour mieux comprendre ses effets délétères sur la fonction cardiovasculaire, les scientifiques ont analysé les données de patient.e.s en surpoids et diabétiques aux États-Unis et en Europe, en fonction de leur consommation d’erythritol. Et c’est ainsi qu’ils.elles ont découvert que celles et ceux qui avaient des taux élevés de cet édulcorant avaient deux fois plus de chance de subir une crise cardiaque ou un AVC.

Et ce n’est pas tout : en ajoutant in vitro 45 à 300 micromoles d’erhytriol dans du sang humain, les chercheur.euse.s ont remarqué une agrégation plaquettaire inhabituelle. En clair, l’édulcorant rendait les plaquettes « plus faciles à activer et à former un caillot », et ainsi augmenter les risques d’événement cardiovasculaire. Il suffirait d’ingérer 30 grammes d’erhytrol pour s’exposer à ce risque, ce « qui peut être contenu dans un demi-litre de crème glacée édulcorée », explique Trust my science.

Si les recherches ne montrent pas de lien causal mais une association, les scientifiques pensent des recherches complémentaires doivent être menées pour étudier les effets « à long terme » des édulcorants sur la santé.

  • Sucre ajouté, édulcorants : « nous mangeons et buvons plus sucré que jamais » alerte une étude
  • Que se passe-t-il dans le corps lorsqu’on arrête le sucre ?

Source: Lire L’Article Complet