Cheville gonflée : les causes et les meilleures solutions pour se soulager

À l’origine des chevilles gonflées, il y a généralement un problème de retour veineux. Le point avec une pédicure podologue.

Restez informée

Pourquoi ai-je la cheville gonflée ?

Vous avez les chevilles gonflées en fin de journée ? Pas de panique : il s’agit probablement d’un problème de retour veineux.

Chevilles gonflées : explication. Les veines sont chargées de ramener le sang en direction du cœur : dans les veines des jambes, en particulier, se trouvent des petits  » clapets anti-retour  » qui empêchent le sang de redescendre dans les pieds.  » L’objectif, c’est de faire en sorte que le sang aille des extrémités jusqu’au cœur : c’est le principe des veines  » explique Muriel Montenvert, pédicure podologue.

Oui, mais voilà : en cas de problème de retour veineux, ces petits  » clapets anti-retour  » ne sont plus suffisamment toniques pour  » pousser  » le sang vers le cœur. Résultat : à cause de la gravité, le sang retombe, et commence à stagner dans les pieds, les chevilles et les mollets – qui finissent par augmenter de volume. On observe aussi une sensation d’inconfort et de  » jambes lourdes « .

À savoir. Tout le monde peut être concerné par un problème de retour veineux – les hommes comme les femmes. Toutefois, l’âge constitue un facteur de risque (puisque, plus on avance en âge, moins les parois veineuses et les fameux  » clapets anti-retour  » sont toniques) et il en est de même pour la sédentarité (puisque l’activité physique contribue à  » pousser  » le sang en direction du cœur).

Cheville gonflée : que peut-on faire pour se soulager ?

Voici les conseils de Muriel Montenvert, pédicure podologue, pour soulager nos chevilles gonflées :

  • Pratiquer une activité physique régulière. Marche, natation, vélo…  » L’activité physique entraîne une contraction des muscles des mollets : or, cette contraction participe mécaniquement au retour veineux puisque, lorsqu’ils se contractent, les muscles gagnent du volume, ce qui comprime les veines et  » pousse  » le sang vers le cœur  » explique la spécialiste.
  • Si vous n’avez pas le temps de faire du sport tous les jours, la pédicure podologue recommande de faire plusieurs fois par jour cet exercice très simple : mettez-vous debout, appuyez-vous au dossier d’une chaise, et montez alternativement sur votre pointe de pied gauche puis sur votre pointe de pied droite, au moins 20 fois de chaque côté.
  • Choisissez des chaussures avec un petit talon (de 4 centimètres maximum).  » Ce léger déséquilibre fait travailler les muscles des mollets (les triceps, en particulier), ce qui participe au retour veineux  » explique Muriel Montenvert. À éviter absolument : les ballerines, qui ont tendance à nuire au retour veineux et à favoriser la stagnation du sang dans les pieds.
  • Portez des chaussettes ou des bas de contention.  » Les chaussettes et les bas de contention s’achètent en vente libre en pharmacie : ils peuvent être remboursés sur ordonnance (par le médecin généraliste ou phlébologue, par exemple)  » précise la pédicure podologue. Les chaussettes et les bas de contention sont particulièrement utiles en cas de voyage en avion, en voiture ou en train : «  ils contribuent à resserrer les tissus pour éviter la stagnation du sang ; ils créent une vasoconstriction artificielle et sont d’une aide précieuse en cas de sédentarité forcée  » ajoute la spécialiste.
  • Si vous avez les chevilles gonflées en fin de journée, n’hésitez pas à masser la zone avec un gel fraîcheur spécial circulation – à acheter en pharmacie. Après un indispensable avis médical, vous pouvez aussi ajouter 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree (qui est circulatoire et décongestionnante) à votre huile de massage habituelle.
  • Une douche froide sur les jambes peut également aider à relancer la circulation veineuse dans les jambes – c’est le principe de la douche écossaise !

Du côté des médecines douces… L’aromathérapie peut aider à soulager une sensation de jambes lourdes qui s’accompagne de chevilles gonflées. On fait appel à l’huile essentielle de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus L.) qui est un bon décongestionnant lymphatique et veineux.

Par voie cutanée et uniquement après avis médical, on mélange 1 goutte de cette huile essentielle dans 4 gouttes d’huile végétale (une huile végétale d’amande douce, par exemple) et on se masse les jambes et les pieds, du bas vers le haut, matin et soir pendant 20 jours maximum. Attention : cette huile essentielle est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi qu’en cas d’asthme ou d’épilepsie.

Cheville gonflée : quand faut-il impérativement consulter ?

À savoir.  » Si vous avez les chevilles (et les pieds, et les mollets…) gonflés en fin de journée mais que ce gonflement disparaît lorsque vous surélevez vos jambes, lorsque vous passez vos jambes sous un jet d’eau froide ou encore lorsque vous montez les pieds à la verticale contre un mur, il s’agit probablement d’un problème de retour veineux  » explique Muriel Montenvert.

Attention ! «  Si vous avez une cheville qui gonfle de manière unilatérale (c’est-à-dire : d’un seul côté), il est préférable de consulter votre médecin traitant : vous avez peut-être une petite entorse ou une foulure de la cheville, ou autre. Il peut également être question d’une piqûre d’insecte. Idem si vous avez une cheville gonflée et qu’elle est douloureuse et/ou que le gonflement ne diminue pas, voire qu’il a tendance à s’accentuer  » ajoute la spécialiste.

Merci à Muriel Montenvert, pédicure podologue et secrétaire générale de l’Union Française pour la Santé du Pied (UFSP).

Source: Lire L’Article Complet