« Comme un boomerang », la renaissance musicale de Dani avec Daho

« Tant de souvenirs, de rires, d’amitié et de musique me reviennent (…) Et ce Boomerang, comme un signe de Serge et que nous avons porté si haut. » Dans un long message sur Instagram, Etienne Daho a rendu hommage à son amie Dani, décédée ce mardi à l’âge de 77 ans. Une artiste « inclassable, libre, si jeune » dont le chanteur était proche, et avec laquelle il a sorti l’une des plus belles chansons de la chanson française : Comme un boomerang.

Derrière ce duo sorti en 2001, disque d’or en quelques mois seulement, se cache l’histoire d’une chanson écrite par Serge Gainsbourg, restée dans l’ombre pendant plus de 25 ans. Elle signera finalement la renaissance musicale de Dani et l’un de ses plus grands succès.

Une chanson « trop agressive »

Avant cela, il faut remonter en 1974, année où l’artiste doit représenter la France à l’Eurovision avec le titre La vie à 25 ans. Mais quelques jours avant, Georges Pompidou décède, et la journée de deuil national pour le chef d’Etat est prévue le 6 avril, le jour même de l’événement… Dani doit renoncer au concours.

Ce n’est que partie remise puisque la candidate est approchée par Antenne 2 (l’ancien France 2) l’année suivante pour représenter de nouveau l’hexagone. Cette fois-ci la chanteuse se tourne vers Serge Gainsbourg. En 1965, il avait signé Poupée de cire, poupée de son pour France Gall et elle avait remporté l’Eurovision. Pour Dani ce sera Comme un boomerang, une chanson qui devait apparaître dans un film de Jean-Claude Brialy en 1967. « On a passé beaucoup de temps ensemble pour arriver à cette version que vous connaissez. Mais Serge n’était pas sûr de lui. Il ne l’était d’ailleurs jamais », expliquait-elle à L’Obs en 2020.

Or, la chanson est refusée par la chaîne, car jugée « trop agressive ». En cause ? La présence des mots « flingue », « cinglé » et « torture ». « C’était une autre époque. Cela n’allait pas dans le cadre de ce concours. C’était un peu trop rebelle », analysait a posteriori la chanteuse. « On a mis cette chanson de côté. Presque oublié », racontait-elle, ajoutant, « cette musique est donc restée sur une étagère à la maison de disques pendant tant d’années ».

Plusieurs versions de la chanson

C’est finalement des décennies plus tard, à l’aube des années 2000, que le texte de Serge Gainsbourg connaîtra le succès. Boudée par les maisons de disques à cause de sa consommation de drogues (une descente aux enfers qu’elle a confiée en 1987 dans le livre Drogue la galère), Dani est en stand-by musicalement. Etienne Daho entre alors dans l’histoire. « J’ai eu une épreuve dans ma vie, confiait la chanteuse à L’Obs. Etienne Daho, pour me relever, était persuadé qu’il fallait que je rechante. On est donc allé chercher cette chanson qu’il connaissait parce qu’il avait déjà écouté mes cassettes. Il a insisté et moi je ne voulais pas. J’avais 45 balais, qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? Il m’a assuré de la mettre en bonus à la fin de son disque live. C’est lui qui a produit ce titre en studio et qui l’a réalisé. » Les deux artistes en ont fait un duo, avec le succès qu’on lui connaît.

Il existe plusieurs versions de cette chanson : celle enregistrée par Gainsbourg à la fin des années 1970, puis celle chantée par Dani et Daho. Mais aussi une troisième, en duo avec son auteur. « Je sais exactement comment on l’a fait. Je vois les images dans ma tête, quand on a enregistré au studio. On en parle, et tout me revient. Je mettrais cette chanson probablement sur mon disque « d’après ». « D’après la fin de la vie »… Mais on a encore un peu de temps avant tout ça », estimait-elle. En 2021 toutefois, elle expliquait au micro d’Europe 1 que sortir cette version, qui n’était finalement qu’une séance de travail, pourrait être une « trahison » envers Gainsbourg. Elle précisait néanmoins que la maquette était entre les mains de Daho, et que les ayants droit du compositeur ne s’y opposeraient pas…

Peu importe la version, Comme un boomerang reste l’une des plus belles chansons françaises, incarnée à merveille et pour toujours par la voix rocailleuse de Dani.

Source: Lire L’Article Complet