Covid-19 : des mesures mises en place pour assurer la continuité des soins pendant le confinement

L’arrêté, publié dimanche 8 novembre 2020 au Journal officiel, a été pris en raison de “l’aggravation de la situation sanitaire” liée à l’épidémie de Covid-19 et au rétablissement du confinement.

Il a pour but de préserver la santé des personnes concernées, tout en réduisant les sollicitations du système sanitaire, notamment en ce qui concerne les actes non urgents, afin de “protéger les professionnels de santé et leurs patients de l’infection” et de s’adapter au “risque d’indisponibilité des professionnels de santé dans la gestion de la crise”.

Faciliter la délivrance de médicaments

L’arrêté facilite en outre la délivrance de médicaments en autorisant les pharmacies à délivrer au patient un traitement même si son ordonnance renouvelable est “expirée”.

“Dans le cadre d’un traitement chronique et à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, le pharmacien d’officine, le prestataire de services ou le distributeur de matériel peut délivrer dans le cadre de la prescription initialement prévue, un volume de produits ou de prestations garantissant la poursuite du traitement pour une durée d’un mois.”

Continuer à assurer le suivi des malades

Du côté des soins, les infirmier.e.s sont autorisé.e.s “à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance prescrivant des soins infirmiers est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient”, de continuer ces derniers, notamment lorsqu’il s’agit de patients présentant une affection longue durée, des troubles psychiatriques ou cognitifs, une situation de dépendance temporaire ou permanente et d’une pathologique chronique. 

Accompagner l’IVG médicamenteuse à distance 

L’arrêté assouplit également “les modalités pratiques de réalisation de l’IVG par voie médicamenteuse en dehors d’un établissement de santé par les médecins et les sages-femmes” et permet que la prise des médicaments soit effectuée via une consultation en télémédecine, avec “dispensation en pharmacie d’officine” des produits nécessaires.

  • Covid-19 : la maladie entrainerait des problèmes d’audition
  • Propagation de la Covid-19 dans l’air : quels risques de contagion dans les lieux clos ?

Source: Lire L’Article Complet