Covid-19 : deux nouvelles études nous rassurent sur l’immunité face au virus

De nombreuses interrogations subsistent sur la Covid-19, en particulier sur l’immunité. Combien de temps est-on immunisé contre le coronavirus après l’avoir contracté ou après avoir reçu le vaccin anti-Covid ? Deux récentes études, qui ont estimé la durée de la réponse immunitaire contre la Covid-19, suscitent de l’espoir.

Restez informée

Depuis le début de la pandémie, plusieurs travaux se sont penchés sur la durée de vie des anticorps après une infection à la Covid-19. Certaines recherches ont avancé que les anticorps responsables d’une potentielle immunité pourraient persister jusqu’à 6 mois après une première infection. D’autres études ont également donné des résultats encourageants. C’est le cas d’une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Institut d’Immunologie de la Jolla en Californie. Cette dernière a dévoilé que les individus ayant contracté le coronavirus seraient protégés d’une nouvelle infection au virus pendant plus longtemps. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science le 6 janvier dernier.

Covid-19 : l’immunité pourrait durer au moins 8 mois

Pour les besoins de l’étude, les scientifiques ont analysé “plusieurs compartiments de la mémoire immunitaire circulante” du virus dans les échantillons de sang de 188 cas de Covid-19, dont 43 personnes été infectées depuis plus de 6 mois. Les chercheurs ont examiné les anticorps, les lymphocytes B et les lymphocytes T “sur une courte période allant de l’infection à 8 mois plus tard”.

Les résultats de leurs recherches ont révélé que l’organisme garderait la mémoire de l’infection et que le corps saurait se défendre pendant au moins 8 mois face à la Covid-19. “Nos données montrent que la mémoire immunitaire dans au moins trois compartiments immunologiques était mesurable chez 95% des sujets à 5 à 8 mois après l’apparition des symptômes, ce qui indique qu’une immunité durable contre la réinfection à la Covid-19 est possible chez la plupart des individus”, ont indiqué les chercheurs.

L’immunité obtenue après une infection à la Covid-19 est semblable à celle donnée par le vaccin

Les bonnes nouvelles se bousculent, en matière d’immunité. Une autre étude réalisée par l’agence de santé Public Health England (PHE), relayée par le journal britannique The Guardian, a révélé que l’immunité contre une infection antérieure à la Covid-19 offrait une protection de 83 % contre une réinfection pendant au moins 20 semaines, soit au moins 5 mois. Les auteurs de l’étude ont également indiqué qu’une première infection à la Covid-19 fournirait une protection de 94% contre une réinfection symptomatique et de 75% contre une réinfection asymptomatique.

“Nous savons maintenant que la plupart des personnes qui ont eu le virus et ont développé des anticorps sont protégées contre la réinfection, mais ce n’est pas total et nous ne savons pas encore combien de temps la protection dure. Nous pensons surtout que les gens peuvent encore transmettre le virus”, a déclaré la professeure Susan Hopkins, conseillère médicale principale du PHE.

Ces travaux, portant sur plus de 20.000 professionnels de santé britanniques, ont aussi montré que les personnes ayant attrapés la Covid-19 ont un niveau de protection similaire à celui des personnes qui reçoivent le vaccin anti-Covid. “L’immunité vous donne un effet similaire au vaccin Pfizer et un effet bien meilleur que le vaccin AstraZeneca, ce qui est rassurant pour les gens. Mais nous voyons encore des personnes qui pourraient transmettre la maladie et nous voulons donc faire preuve de prudence”, a expliqué au Guardian la professeure Hopkins.

Bien que les résultats soient encourageants, il n’est pas certain que la même protection s’applique aux personnes âgées car les individus qui ont participé à l’étude étaient âgés de 35 à 54 ans.

Source: Lire L’Article Complet