Covid-19 : faut-il superposer deux masques pour mieux se protéger ?

Selon une étude américaine, superposer deux masques pourrait s’avérer très efficace pour prévenir les contaminations. Attention toutefois, cette méthode gène considérablement la respiration.

Restez informée

Alors que l’Allemagne est en passe de généraliser le port du masque FFP2, une autre option est désormais envisagée par certains pour accroître la protection contre la Covid-19 : celle de superposer deux masques. Si l’idée peut sembler farfelue, elle intéresse pourtant les scientifiques. Et selon une étude américaine de la Virginia Polytechnic Institute and State University publiée en novembre 2020, cette méthode apporterait une protection presque identique à celle d’un masque FFP2. Une technique déjà adoptée depuis de long mois aux États-Unis par le président élu Joe Biden qui est fréquemment apparu portant un masque en tissu sur un masque chirurgical.

“Si vous combinez plusieurs couches, vous commencez à obtenir des rendements assez élevés” pour empêcher le virus pénétrer dans les voies respiratoires, déclare Linsey Marr, l’un des auteurs de cette étude. “Superposer deux masques peut être une bonne idée si la capacité de filtration des masques est limitée“, affirme également sur le site Health le Dr. Scott Segal, professeur d’anesthésie au Wake Forest Baptist Health Medical Center. Cela signifie qu’une personne qui ne possède pas de masque FFP2 et est à risque de développer une forme grave de la maladie peut donc superposer deux masques, un masque chirurgical plus un masque en tissu selon les normes AFNOR, pour augmenter son niveau de protection. C’est d’ailleurs ce qu’on fait de nombreux soignants français au début de la pandémie lorsque les masques FFP2 n’étaient pas disponible en quantités suffisantes.

Deux masques compliquent la respiration

Même si cette méthode s’avère efficace, elle pose toutefois une difficulté notable : celle de compliquer la respiration. “Aucun masque ne fonctionne si vous ne pouvez pas le porter confortablement, et doubler les masques au point que vous ayez des difficultés à respirer peut faire soit les enlever, soit en baisser un pour respirer, désactivant l’effet de filtration“, observe le Dr. Scott Segal.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : faut-il privilégier les masques FFP2 pour éviter les risques, comme en Allemagne ?

⋙ Covid-19 : une étude explique pourquoi le masque seul ne suffit pas pour se protéger

⋙ Coronavirus : jusqu’à quand devra-t-on porter le masque ?

Source: Lire L’Article Complet