Covid-19 : les tests PCR donnent-ils vraiment des "faux positifs" dans 90% des cas ?

Vidéo: Pourquoi les personnes plus petites ont plus de risque de développer un diabète ? (Gentside)

  • Pourquoi compte-t-on "15-30-40" au tennis ?

    Gentside

  • Urgences : un "forfait" payant pour les passages sans hospitalisation dès 2021

    Gentside

  • Devenir végétarien : 3 astuces pour se passer de viande en douceur

    Gentside

  • Des chercheurs belges font une avancée majeure vers la guérison du Sida

    Gentside

  • Pourquoi certains pensent que l'horoscope a été écrit pour eux ? La science a la réponse

    Gentside

  • Qu'est-ce qu'un bang supersonique ?

    Gentside

  • Les aurores boréales auraient joué un rôle dans le naufrage du Titanic

    Gentside

  • Pourquoi les personnes plus petites ont plus de risque de développer un diabète ?

    Gentside

  • J'ai mal au cœur : quelles peuvent être les causes ?

    Gentside

  • Covid-19 : Pourquoi la perte de l’odorat est (plutôt) un bon signe ?

    Gentside

  • Des scientifiques mettent au point une injection de contraception masculine efficace pour 10 ans

    Gentside

  • Covid-19 : Cette ville brésilienne atteint l’immunité collective, pourquoi ce n'est pas une si bonne nouvelle

    Gentside

  • Une famille australienne se fait attaquer par un gang de crabes géants (VIDÉO)

    Gentside


  • Pourquoi compte-t-on "15-30-40" au tennis ?
    La manière de compter les points au tennis est assez étrange. Pour en connaître la raison, il suffit de se pencher sur les racines historiques de la discipline. Ce système mystérieux prend tout son sens grâce à la pratique du jeu de paume.


    Gentside


  • Urgences : un "forfait" payant pour les passages sans hospitalisation dès 2021
    Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 prévoit la création d'un montant forfaitaire pour chaque passage aux urgences ne nécessitant pas une hospitalisation.


    Gentside


  • Devenir végétarien : 3 astuces pour se passer de viande en douceur
    Protection animale, préservation de l’environnement, désir d’une alimentation plus saine, croyances culturelles ou religieuses… Nombreuses sont les raisons de devenir végétarien, comme 5 % des Français. Mais il n’est pas toujours évident de perdre ses habitudes de carnivore…


    Gentside

La fiabilité des tests PCR est remise en question sur les réseaux sociaux. En cause ? Selon certains internautes, ils donneraient des résultats “faux positifs” dans 90% des cas. Info ou intox ? On fait le point.

Les résultats des tests PCR aboutissent-ils à des résultats faussés dans la majorité des cas ? C’est la question qui agite actuellement les réseaux sociaux. De nombreux internautes affirment ainsi que 90% des cas confirmés de Covid-19 sont des “faux positifs”.

A l’origine de cette rumeur ? Un article du New York Times paru le 29 août dernier. Il explique qu’une analyse de tests de dépistage compilés dans les États du Massachusetts, de New York et du Nevada a révélé que 90% des patients positifs à la Covid-19 n’avaient qu’une faible quantité de virus. Sur les réseaux sociaux, ces patients sont présentés comme des “faux positifs”. Mais qu’en est-il vraiment ?

  • FEMME ACTUELLE – François Baroin : qui sont ses trois enfants ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – 5 astuces à faire avec de l'Aloe Vera

    Femme Actuelle

  • Grand front : les meilleures coiffures pour le dissimuler

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Pékin Express” : des détails sur l’accident mortel dévoilés

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE : qu'est ce qu'une colique néphrétique ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Christine Kelly (TPMP) : sa réaction inattendue aux propos polémiques d'Eric Zemmour

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Léa Salamé : émue elle partage des photos de son retour à Beyrouth

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE : Cluzet dézingue encore Bigard

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Brigitte Macron : son apparition surprise dans la série Netflix "Emily in Paris"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Renaud : sa fille Lolita Séchan "refuse de parler de lui"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – La France de nouveau confinée ? Selon Olivier Véran, plusieurs villes pourraient passer en alerte maximale

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "Tous en cuisine" : Surprise ! Gad Elmaleh débarque dans la cuisine de Cyril Lignac (1)

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "Tous en cuisine" : Surprise ! Gad Elmaleh débarque dans la cuisine de Cyril Lignac

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Ségolène Royal : ce moment complice qu'elle a vécu avec Valérie Trierweiler en 1992

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Claire Keim ("Infidèle") : cette scène qui l'a particulièrement choquée

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Melania Trump lourdement moquée après une prise de parole sur les réseaux sociaux

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – François Baroin : qui sont ses trois enfants ?
    FEMME ACTUELLE – François Baroin : qui sont ses trois enfants ?


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – 5 astuces à faire avec de l'Aloe Vera
    FEMME ACTUELLE – 5 astuces à faire avec de l'Aloe Vera


    Femme Actuelle


  • Grand front : les meilleures coiffures pour le dissimuler
    Grand front : les meilleures coiffures pour le dissimuler


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Covid-19 : les tests PCR peuvent détecter de faibles quantités de virus

Pour le comprendre, il faut d’abord connaître la méthode utilisée pour réaliser les tests PCR. Elle consiste à prélever des cellules au fond du nez à l’aide d’un écouvillon. Le matériel génétique du virus est ensuite amplifié, afin de mieux le détecter.

Ce processus se fait par cycles d’amplification génétique, aussi appelés “CT” : plus il y a de cycles, plus le test est capable d’identifier de petites quantités de virus. Or, ce n’est pas parce qu’une infime quantité de virus est détectée que le patient est toujours malade et contagieux. Des traces de virus peuvent ainsi être décelées parfois 20 à 30 jours après la disparition des symptômes.

Si l’hypersensibilité des tests fait débat, le terme “faux positif” n’est pas adapté. Il n’a d’ailleurs jamais été employé par le New York Times. Et pour cause : un “faux positif” est un résultat qui indique qu’un patient a été testé positif à la Covid-19 alors qu’il n’est pas porteur du coronavirus. Or, ce n’est pas ce que dit le quotidien américain : les patients en question étaient bel et bien porteurs du virus, même s’ils n’avaient qu’une faible charge virale.

Tests PCR : faut-il mesurer le nombre de cycles ?

Comment faire en sorte que les tests PCR ne livrent des résultats positifs que si le patient est encore malade ou contagieux ? Il faut “définir un seuil, un taux d’amplification”, suggère Yvon Le Flohic, médecin généraliste, interrogé par Franceinfo.

En France, les tests réalisent entre 40 et 45 cycles en moyenne. Problème : “des valeurs de CT élevées sont souvent le reflet d’une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) signalant que la personne testée ne présente pas de risque”, peut-on lire dans un avis du Conseil scientifique publié en juillet dernier. C’est ce que confirme Yvon Le Flohic : “A 33 ou 34 cycles d’amplification, on est encore contagieux. A 36 ou 37 cycles, on ne l’est plus car la présence du virus est trop faible”, précise-t-il.

Selon certains spécialistes, mesurer le nombre de cycles d’amplification génétique pourrait être efficace pour détecter uniquement les patients malades et contagieux. Pour d’autres, l’utilisation des tests antigéniques pourrait être une solution intéressante : “Ces tests cherchent les protéines qui sont à la surface du virus. Celles-ci ne sont détectables que si le virus est vivant alors que l’ARN [détecté par le test PCR] peut être là à titre résiduel”, explique par exemple à Franceinfo Frédéric Altare, immunologiste de l’Inserm.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : à quel moment faut-il se faire tester pour qu’un dépistage soit efficace ?

⋙ Test virologique ou sérologique : comment savoir quel dépistage du Covid-19 il vous faut

⋙ Tests PCR, sérologiques ou rapides : 4 choses à savoir sur le dépistage de la Covid-19

Source: Lire L’Article Complet