Covid-19 : quand finira l’épidémie ? Pour l’OMS, c’est juste une question de choix

D’ici la fin de l’année 2022, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) espère que 40% de la population de chaque pays sera vaccinée. Cependant, d’après le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la pandémie est loin d’être terminée.

Restez informée

Depuis le début de l’épidémie, plus de 244 millions de cas ont été enregistrés, avec une moyenne quotidienne de 403.000 cas par jour, et 4,95 millions de décès de la Covid-19, d’après Ourworldindata. Des données peu rassurantes d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui alerte sur l’évolution de la pandémie.

Un appel à la responsabilisation

Lors d’une conférence à Berlin pour le sommet mondial sur la santé, réunissant les scientifiques des quatre coins du monde et les politiques, le chef de l’agence mondiale Tedros Adhanom Ghebreyesus a lancé un appel à la responsabilité. Il estime que la pandémie prendra fin « lorsque le monde choisira d’y mettre fin » car d’après ce dernier, « tous les outils » sont à disposition pour lutter contre l’épidémie.

Selon le site Ourworldindata, 49,2% de la population mondiale a reçu au moins une première dose de vaccin et 36,7% présente un schéma vaccinal complet avec en tête la Chine continentale et l’Inde. Selon Covid Tracker, en France, 76.1% de la population a reçu au moins une dose et 74.2% sont complètement vaccinés.

Le vaccin, bientôt un bien public ?

Le principal objectif de l’OMS est que 40% de la population mondiale soit vaccinée d’ici la fin de l’année 2022. Cependant, il faudrait « utiliser les outils à bon escient« . En effet, selon le président de l’OMS, bien que la moitié de la population mondiale ait reçu une première injection, le taux reste relativement faible et les disparités entre les pays riches et les pays en voie de développement sont importantes. Au Kenya, le taux de vaccination est de 2,7% alors qu’au Royaume-Uni ou encore en Italie, près de 70% de la population présente un schéma vaccinal complet.

« Les pays qui ont déjà atteint l’objectif de 40 %, y compris tous les pays du G20 doivent céder leur place dans les livraisons de vaccins au dispositif international Covax et au Fonds africain pour l’acquisition des vaccins » a lancé le dirigeant de l’OMS. Le dispositif Covax a été créé en avril 2020 pour répondre à l’inégalité vaccinale entre les pays.

La responsabilité incombe également aux fabricants de vaccins qui « doivent partager le savoir-faire, la technologie et les licences, ainsi que la renonciation aux droits de propriété intellectuelle », a-t-il conclu.

A lire aussi :

⋙ L’OMS alerte : la moitié des personnes touchées par cette maladie aux conséquences graves ne prend pas de traitement

⋙ Covid-19 : les prévisions de l’OMS sur la fin de l’épidémie

⋙ Covid-19 : selon le patron de l’OMS, un vaccin ne suffira pas à vaincre l’épidémie

Source: Lire L’Article Complet