Covid-19 : qui peut se faire vacciner par son médecin généraliste et comment cela se passe ?

Les médecins généralistes font désormais partie du dispositif de vaccination contre la Covid-19 : il peuvent administrer le vaccin AstraZeneca à certains de leur patients. Quelles sont les tranches d’âge concernées ? Quels sont les autres critères à remplir pour se faire vacciner chez son généraliste ? Comment se déroule le rendez-vous ? On fait le point.

On le sait : depuis le 25 février, les médecins généralistes peuvent vacciner certains de leurs patients avec le sérum AstraZeneca. Au départ, seules les personnes âgées de 50 à 64 ans et présentant des comorbidités pouvaient bénéficier de la vaccination par leur généraliste. Mais le 2 mars dernier, la Haute Autorité de Santé a élargi ce dispositif aux 65 à 75 ans à risque de formes graves de Covid-19.

  • FEMME ACTUELLE – Patrick Dupond mort à 61 ans : la cause de sa mort dévoilée par la famille du danseur étoile et juré de “Danse avec les stars”

    Femme Actuelle

  • Femme Actuelle – Nagui surpris d'accueillir la "mère d'Ingrid Chauvin" dans Tout le monde veut prendre sa place

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "Les Enfoirés" : cette raison pour laquelle Francis Cabrel a préféré annuler sa participation

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Claude Chirac, Ruth Elkrief, Marie Dreyfuss… les obsèques émouvantes de Lise Toubon

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Didier Lemaire inquiet pour sa vie : "J'ai une cible dans le dos, je ne vois pas comment on pourrait assurer ma sécurité”

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – PHOTO – Laurence Boccolini : ce bouleversant hommage à Vittoria, sa grand-mère

    Femme Actuelle

  • Brigitte Macron : pourquoi sa salle de bain a surpris Alessandra Sublet

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Claire Chazal "furieuse" contre Jalil Lespert : elle accuse le réalisateur d'être "malhonnête"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jacques Chirac : cette proche conseillère qui le surnommait “mon poussin”

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Sonia Rolland : ces lettres "bourrées d’excrément” qu’elle a reçues pendant Miss France

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Pippa Middleton enceinte de son deuxième enfant : les tendres confidences de sa mère Carole

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Confinement local, vaccination… Les nouvelles annonces de Jean Castex

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "C'est un scandale !" : le docteur Jean-Daniel Flaysakier pousse un coup de gueule contre la lenteur de la vaccination des soignants

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Roselyne Bachelot attaquée par un distributeur de cinéma : Laurent Ruquier le recadre

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean Castex : ce geste malheureux qu'il a eu lors de sa conférence de presse

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jenifer de retour en studio, elle dévoile les coulisses de son enregistrement

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Patrick Dupond mort à 61 ans : la cause de sa mort dévoilée par la famille du danseur étoile et juré de “Danse avec les stars”
    FEMME ACTUELLE – Patrick Dupond mort à 61 ans : la cause de sa mort dévoilée par la famille du danseur étoile et juré de “Danse avec les stars”


    Femme Actuelle


  • Femme Actuelle – Nagui surpris d'accueillir la "mère d'Ingrid Chauvin" dans Tout le monde veut prendre sa place
    Femme Actuelle – Nagui surpris d'accueillir la "mère d'Ingrid Chauvin" dans Tout le monde veut prendre sa place


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – "Les Enfoirés" : cette raison pour laquelle Francis Cabrel a préféré annuler sa participation
    FEMME ACTUELLE – "Les Enfoirés" : cette raison pour laquelle Francis Cabrel a préféré annuler sa participation


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

A l’origine de cette décision ? “Les données d’une étude écossaise en vie réelle, soumise au British Medical Journal et en attente de revue par les pairs, apportent des résultats très encourageants sur les bénéfices à court terme d’une première dose de vaccin (Pfizer ou AstraZeneca) contre la Covid-19 chez les plus de 65 ans”, peut-on lire dans un communiqué de la HAS.

Le 2 mars dernier, la direction générale de la santé a transmis une nouvelle directive aux médecins généralistes, précisant qu’ils pouvaient également proposer la vaccination “à tous leurs patients âgés de 75 ans et plus” souffrant de comorbidités.

Vaccination chez le généraliste : quelles sont les maladies prioritaires ?

Les personnes âgées de plus de 50 ans étant considérées comme vulnérables face à la Covid-19 peuvent donc se faire vacciner avec le sérum AstraZeneca chez leur médecin généraliste. La liste des maladies prioritaires pour la vaccination a récemment été élargie par la HAS. Elle comprend désormais :

  • le diabète ;
  • l’obésité ;
  • les cancers en particulier s’il s’agit d’un cancer récent et/ou en progression et/ou sous chimiothérapie ;
  • la BPCO et l’insuffisance respiratoire ;
  • l’insuffisance cardiaque ;
  • l’hypertension artérielle compliquée ;
  • les maladies hépatiques chroniques et en particulier la cirrhose ;
  • les troubles psychiatriques ;
  • la démence ;
  • les personnes ayant des antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • la personnes atteintes de trisomie 21 ;
  • les personnes ayant eu une transplantation d’organe ;
  • les insuffisants rénaux dialysés.

“Les personnes jugées particulièrement vulnérables par leur médecin et présentant des affections préexistantes rares et graves ou des handicaps graves les prédisposant à risque particulièrement accru de décéder de l’infection par le SARS-CoV-2 (déficits immunitaires sévères, hémopathies malignes, maladies rares)” doivent également être priorisées, précise la HAS.

Vaccin contre la Covid-19 : comment s’organise le médecin généraliste ?

Le dispositif de vaccination chez le généraliste commence à la pharmacie : les médecins doivent commander les doses du vaccin AstraZeneca dans l’officine de leur choix. “Cette pharmacie deviendra alors leur pharmacie de rattachement pour l’obtention des doses”, peut-on lire sur le site de l’Assurance maladie.

Pour l’heure, chaque médecin dispose de deux ou trois flacons maximum par livraison, sachant que chaque flacon contient 10 doses de vaccin. Deux solutions s’offrent ensuite aux praticiens pour retirer le vaccin en pharmacie : ils peuvent transporter et conserver les doses à température ambiante, auquel cas ils auront organisé en amont l’ensemble des vaccinations dans les 6 heures qui suivent le retrait. Ils peuvent également maintenir la chaîne du froid en conservant ses vaccins entre + 2 et + 8 °C s’ils disposent d’un réfrigérateur, et programmer les vaccinations sur 48 heures.

Vaccination chez le généraliste : comment prendre rendez-vous ?

Au lancement de la campagne de vaccination chez les médecins généralistes, les praticiens étaient invités à programmer “les plages de rendez-vous nécessaires pour la vaccination de leur patientèle ciblée”, peut-on lire sur le site de l’Assurance maladie. En d’autres termes, ces derniers devaient sélectionner en priorité leurs patients les plus à risque.

Pour prendre rendez-vous, il est possible de passer via la plateforme Doctolib, qui a lancé son service Doctolib vaccination. Mais les patients peuvent également programmer leur vaccination contre la Covid-19 par téléphone ou directement au cabinet de leur médecin généraliste.

Comment ça se passe le jour de la vaccination ?

Le jour J, le patient se rend directement au cabinet de son médecin généraliste ou l’attend sa dose de vaccin. Après l’administration du sérum AstraZeneca via une injection intramusculaire, le patient est placé sous surveillance pendant au moins 15 minutes “afin de détecter la survenue d’une réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin”, précise d’Assurance maladie.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : comment va se dérouler la vaccination chez le médecin généraliste ?

⋙ Covid-19 : comment va se dérouler la vaccination en pharmacie ?

⋙ Effets secondaires, comment se faire vacciner : tout savoir sur le vaccin contre la Covid-19

Source: Lire L’Article Complet