Crampe au mollet : d’où vient-elle et comment la soulager ?

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Douloureuse, la crampe au mollet est (heureusement) sans gravité. Comment la soulager ? Le point avec un spécialiste.

Qu’est-ce qu’une crampe au mollet ?

La crampe se définit comme une “ contraction musculaire involontaire, temporaire mais soutenue ” explique le Dr. Marc Perez, médecin généraliste et ostéopathe.

Crampe : d’où ça vient ? Une crampe musculaire survient lorsqu’il y a une augmentation de l’excitabilité des nerfs qui transmettent les informations du cerveau jusqu’aux muscles : cela conduit à la contraction involontaire et brutale de ceux-ci.

Le principal symptôme de la crampe ? La douleur : elle est d’apparition soudaine, avec un muscle raide et sensible au toucher. Cette douleur (souvent intense !) disparaît généralement en l’espace de quelques minutes : la sensation de gène au niveau du muscle peut toutefois persister plusieurs heures.

Les crampes apparaissent prioritairement au niveau des membres inférieurs et, en particulier, au niveau des cuisses et des mollets : si on les imagine réservées aux sportifs, elles peuvent aussi survenir au repos… ou même pendant la nuit !

À savoir. Moins fréquentes, les crampes aux mains existent également : parce qu’elles concernent plutôt les férus d’écriture, on parle de ” crampes de l’écrivain “…

Crampe au mollet : quelles sont les causes ?

On l’a dit : les crampes aux mollets résultent d’une hyper-excitation des nerfs qui se trouvent dans les membres inférieurs, conduisant à la contraction brutale et involontaire des muscles. Or, cette hyper-excitation a (au moins) 3 causes connues : le manque d’hydratation, le manque de minéraux et la fatigue.

Ainsi, une crampe au mollet peut faire son apparition à la suite…

  • D’une fatigue importante : “ cela concerne surtout les personnes qui se mettent à un nouveau sport (running, vélo, marche sportive…) sans préparation physique ni hydratation suffisante : au bout de quelques minutes d’effort soutenu, la crampe apparaît car le muscle est sur-sollicité et le corps est fatigué ” explique le Dr. Perez.
  • D’une déshydratation et/ou d’un manque de minéraux : ” en particulier chez les personnes âgées et les femmes enceintes “,
  • D’une maladie provoquant un manque de minéraux (de potassium, en particulier), une déshydratation ou encore des anomalies neurologiques : diabète, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, poliomyélite…

À savoir. ” Les facteurs de risque de la crampe sont la mauvaise hydratation (la personne ne boit pas assez), mais aussi le froid (qui contribue à la raideur des fibres musculaires) et l’abus de substances excitantes (alcool, tabac et café qui favorisent l’excitation des nerfs) ” précise le Dr. Marc Perez.

Crampe au mollet : les conseils du médecin pour la soulager

Comment prévenir la crampe au mollet ? Si vous envisagez de vous mettre au vélo, au running, à la marche nordique… n’oubliez pas de bien vous échauffer et de boire régulièrement une eau enrichie en minéraux (potassium et magnésium, notamment). En cas de grossesse et/ou de pathologie chronique (diabète, sclérose en plaques…), des massages réguliers peuvent empêcher la survenue des crampes dans les membres inférieurs.

Enfin, en cas de crampes qui reviennent de façon régulière, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste – celui-ci pourra notamment vous prescrire des compléments alimentaires (vitamines et minéraux).

La crampe au mollet est déjà là ? Voici 4 conseils du médecin pour la soulager :

  • Du repos. La crampe au mollet est provoquée et/ou aggravée par la fatigue : le premier remède, c’est donc le repos et l’arrêt temporaire de l’activité sportive “.
  • Des étirements et des massages. ” Massez délicatement la zone douloureuse avec une huile composée de 5 gouttes d’huile essentielle de Lavandin Super (Lavandula burnatii Briquet.) et de 20 gouttes d’huile végétale (huile d’amande douce ou huile d’argan, par exemple) : ce mélange décontractant est néanmoins interdit aux femmes enceintes et aux personnes épileptiques. 
  • De l’homéopathie. ” Je recommande Cuprum Metallicum 5 CH et Magnesia phosphorica 5 CH, 3 granules de chaque 4 fois par jour jusqu’à guérison. ”
  • De la chaleur. ” Les bains chauds et les enveloppements tièdes contribuent à la décontraction des muscles : pensez également au Baume du Tigre, un remède ancestral qui contient de la capsaïcine, une molécule qui entraîne une vasodilatation donc une bonne oxygénation des tissus musculaires. ”

Merci au Dr. Marc Perez, médecin du sport et ostéopathe, et co-auteur de Le guide des compléments alimentaires stars (Dr. Marc Perez et Alix Lefief-Delcourt, éd. Eyrolles).

Sources :

  • La compagnie des sens
  • Assurance Maladie

À lire aussi :

⋙ Ampoule au pied, crampe… Comment soulager les petits bobos de la marche ?

⋙ Crampes : à chaque problème, les solutions douces

⋙ 2 solutions douces contre les courbatures

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail, pendant 2 mois.
En savoir plus

  • Des menus simples et délicieux
  • Des exercices sportifs ludiques
  • Nos astuces pour vous affiner

Source: Lire L’Article Complet