Cuisine d'Afrique, chansons de France

Ça y est, la rumba congolaise est entrée dans la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité établie par l’Unesco. L’Afrique et les amoureux de la musique africaine sont ravis de cette reconnaissance d’une forme musicale d’une incroyable fécondité, et dont l’acte de naissance est fixé par les spécialistes sur cette chanson, Marie-Louise, ici dans une version enregistrée en 1959 par son créateur Wendo Kolosoy.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je vous raconte cela. Eh bien parce que la rumba congolaise peut être considérée comme une métaphore du Tout Monde, comme disait Édouard Glissant – un monde dans lequel tous les humains et toutes les cultures sont potentiellement en contact avec toutes les cultures du monde.

Eh bien il n’y a pas que la rumba congolaise qui est entrée dans la liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Il y a aussi le thiéboudienne du Sénégal. Le thiéboudienne, vous voyez, c’est du riz avec du poisson, des légumes, des épices enfin… 

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :

Wendo Kolosoy et Began Band, Marie-Louise, 1959

Zaïko Langa Langa, Fièvre mondo, 1980

Booba, Caramel, 2013

Nekfeu (avec Alpha Wann), 3095 (Part 2), 2020

Booba, Vaisseau mère, 2011

Maurice Alexander, Couscous , 1931

Bob Azzam, Fais-moi le couscous, chéri, 1960

Maurice Alexander, Couscous , 1931

Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l’été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d’une autrice, compositrice et interprète considérée comme l’arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Source: Lire L’Article Complet