Cuisine thérapie : quels sont les bienfaits de cette méthode étonnante ?

Booster sa confiance en soi, prendre du recul face à une situation compliquée, améliorer des difficultés relationnelles, soigner un perfectionnisme toxique… Découvrez la cuisine thérapie, un outil de développement personnel ludique, accessible à tous, qui permet de se reconnecter avec soi et ses émotions.

Restez informée

La cuisine thérapie est une méthode d’accompagnement développée par Emmanuelle Turquet. Cet outil de développement personnel, qui existe depuis 2015 est à différencier de la culino-thérapie (art-thérapie culinaire), et ne consiste pas non plus en un atelier culinaire “classique”, car il s’agit en réalité de “faire de la cuisine sans recette”, sans objectif de réussite.

Cet outil d’accompagnement peut aussi bien être utilisé par un naturopathe, qu’un diététicien, ou par des thérapeutes.

La cuisine thérapie vise à laisser s’exprimer la créativité qui sommeille en nous, et permet un recentrage sur soi, sur ses émotions.

Lors d’une séance de cuisine thérapie l’objectif est de lâcher prise totalement, de laisser de côté le mental, de se fier à sa créativité, pour être uniquement dans le “plaisir de faire”, sans aucun jugement de ce que l’on est en train de faire.

Cuisine thérapie : une séance pour se reconnecter à soi

Aucune séance de cuisine thérapie ne se ressemble puisque l’idée de départ est l’improvisation culinaire. On est sans recette, devant des ingrédients, on lâche le mental et on met nos sens en éveil pour réaliser la préparation culinaire qui vient à nous.

Pour permettre aux ressentis, aux émotions de ressortir, le ou la thérapeute va vous aider à explorer, à décrypter tout ce qui se passe, durant l’improvisation, mais une fois que vous estimez avoir terminé votre création culinaire.

En posant des questions sur cette réalisation, en vous aidant à vous interroger sur le choix des aliments, des formes, des couleurs, des significations de tel ou tel choix dans votre assiette…

Confiance en soi, perfectionnisme… Les bienfaits de la cuisine thérapie

“La cuisine est un médiateur facile : on a tous déjà vu quelqu’un cuisiner, c’est quelque chose de familier, presque d’anodin finalement… C’est une méthode ludique, qui n’est pas connotée développement personnel, on peut y aller sans trop se poser de questions, pourtant, il peut vraiment se passer quelque chose au niveau émotionnel !”, explique Emmanuelle Turquet.

La cuisine thérapie est en quelques sortes une alternative à la verbalisation, c’est un autre moyen de s’exprimer, de poser un message, une émotion, de mettre en lumière une problématique que l’on a en nous, de manière consciente ou inconsciente…

On est ici dans une démarche holistique : on fait aussi bien appel au corporel (on est dans les 5 sens), qu’au domaine émotionnel et au cognitif (pour décrypter les éventuels messages qui surgissent grâce à la créativité).

Rapidement lors d’une séance de cuisine thérapie, on est dans la reconnexion à soi, on est loin de la course à la performance, loin des émissions culinaires où l’obsession du résultat est très présente, et on n’est pas non plus dans les injonctions diététiques… La liberté d’expression est (et doit être) totale, et il n’y a que ça qui compte !

À qui s’adresse cette méthode de développement personnel ?

Cet outil de développement personnel s’adresse à tout le monde. Il n’est pas nécessaire d’avoir “une raison” de se lancer dans cette expérience, même si ce type de méthode peut être indiqué en accompagnement lors de la prise en charge de troubles du comportement alimentaire, ou d’un suivi en psychothérapie, etc.

On peut aussi se tourner vers cette méthode ludique pour améliorer un problème de confiance en soi, de peur du regard des autres, ou de perfectionnisme. Une remise en question de sa vie, des difficultés relationnelles à la maison ou ailleurs, peuvent aussi être accompagné par ce type de thérapie inspirée de l’art-thérapie.

S’initier à la cuisine thérapie à la maison

Même si avoir un accompagnant, qui observe et aide à formuler les choses qui ressortent de la création, il est possible de s’initier à la méthode à la maison.

“La créativité se nourrit de contrainte, pas utile donc de faire des courses !”, prévient Emmanuelle Turquet.

Sans trop réfléchir, dirigez-vous vers votre cuisine et lancez-vous ! Le maître-mot : aucun jugement. Il n’y a pas d’assiette, de préparation “réussie” ou “ratée”.

Qu’est-ce que j’ai envie d’inventer comme mariage de couleurs ? De saveurs ? De formes ? De textures ? Qu’est-ce que je vais laisser sortir là, ici et maintenant ?

Interrogez-vous ensuite sur ce qu’il s’est passé : comment je m’y suis prise ? Qu’est-ce qui m’a attiré directement ? Comment je me sens ? Et qu’est-ce que ces choix, ces idées pourraient indiquer de mon état d’esprit actuel ? À qui, à quoi cela me fait-il penser ? qu’est-ce que j’ai envie d’en dire ? Si ma création avait un message à me dire, quel serait-il ?

Merci à 7 Emmanuelle Turquet, créatrice de la méthode Cuisine Thérapie. Plus d’infos : www.cuisine-therapie.com

Source: Lire L’Article Complet