Déprime, stress, anxiété : 10 conseils pour rester positif malgré tout !

Lorsque le contexte n’est pas favorable, il est important d’essayer de retrouver le sourire, le moral et la pêche. À bas la sinistrose, vive la vie en rose !

Restez informée

Pas facile de rester serein lorsque l’on est inquiet pour son avenir ou sa santé et qu’en plus de ça, les habitudes de vie ont été bien chamboulées par une crise sanitaire sans précédent ! Surtout, ne pas se laisser glisser de coup de mou en contrariétés sur la mauvaise pente de la déprime… Si on sent que ça ne va pas, il faut vite réagir, car le phénomène risque encore de s’accentuer avec le manque de lumière de la saison (une personne sur cinq y serait particulièrement sensible).

Le matin : fabriquez votre dopamine !

À quoi ça sert ? Il s’agit d’un neurotransmetteur fabriqué par le cerveau préférentiellement en première partie de journée. Il agit comme un starter pour bien démarrer la journée et comme un catalyseur d’envie.

Êtes-vous en manque ? Probablement, si pour vous, le matin se caractérise par une asthénie psychique notoire. Votre sommeil est non-réparateur et agité, l’humeur est en dents de scie (un coup ça va, un coup ça ne va pas). Vous êtes accro au café : 2 ou 3, 4 tasses tout au long de la matinée, car la caféine augmente la production de dopamine dans les circuits cérébraux du plaisir.

La solution nutrition

« Démarrer la journée avec un petit-déjeuner avec des protéines (tofu, viande, poisson, œuf), permet de mieux fabriquer la dopamine », explique le Docteur Laurence Benedetti.

La solution booster

Opter pour un complément riche en tyrosine (précurseur de dopamine) à prendre en dehors des repas : au lever et/ou en milieu de matinée (Unibiane Tyrosine Pilège®, MC2 mémoire et concentration de Synergia ® Quantapunch de Phytoquant®). Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

En journée : bougez pour sécréter des endorphines

L’activité physique est l’un des meilleurs anti-spleen du marché. Et peu importe laquelle : elles sont toutes sources d’endorphine (antalgique et euphorisante) et vont booster le cerveau qui se met à sécréter des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, GABA…) en quantité, indispensables pour la bonne humeur. L’activité la plus plébiscitée contre la dépression modérée est la marche, et effectivement, elle se révèle très efficace. Mais peu importe les baskets (ou les palmes à la piscine) pourvu que le bien-être soit au rendez-vous !

Comment s’y mettre ? Fixez-vous un programme : la régularité et l’assiduité sont la clef de la réussite. Au moins 2 fois par semaine, ou mieux encore, tous les 2 jours. N’hésitez pas à faire appel à un coach sportif, au moins pour les premières séances (si vous manquez de motivation ou d’imagination pour les exercices, il vous donnera les clefs pour débuter).

Le soir : préparez une « tisane de bain » anxiolytique

Pour glisser dans les bras de Morphée plus facilement, voici la recette : dans 2 litres d’eau chaude, faites infuser 300 g de tilleul pendant 10 min. Versez l’infusion dans un bain avec une eau entre 35 et 37 ° (en dessous de votre température corporelle). Récupérez les inflorescences de tilleul dans un gant de toilette. Glissez-vous dans le bain et posez le gant au niveau du front (ou de la poitrine).

Relaxez-vous, 10 min jusqu’à ressentir un peu de froid (ou une envie de bâiller). C’est le bon moment pour vous mettre au lit (sans écran et dans le noir aussi complet que possible) !

Tout au long de la saison : boostez votre optimisme avec une cure de lumière

À quoi ça sert ? La lumière agit comme un médicament. En effet, lorsque la lumière du jour est enregistrée par la rétine, elle active des structures cérébrales impliquées dans l’humeur et le sommeil. Notamment, elle régule les sécrétions de la mélatonine et l’équilibre des neurotransmetteurs. Il est donc important d’avoir sa dose de luminosité (lux et onde de photon).

Comment on fait ?

  • La lumière naturelle. Il suffit de s’exposer le matin à la lumière du jour (boire son café en terrasse, faire son jogging en plein air, marcher pour aller au travail, jardiner). Attention, au nord de la Loire, la lumière peut se révéler insuffisante.
  • La luminothérapie. Top pour les femmes souvent touchées par le blues saisonnier, un trouble se traduisant par des envies compulsives de sucre et un manque d’envie pour tout, sauf de rester sous la couette. Et aussi pour celles qui n’arrivent pas à se coucher à une heure décente (retard de phase) et qui se traînent toute la journée. Utiliser une lampe diffusant 10 000 lux, 30 min tous les matins.

En cas de coup de mou : choisissez l’huile essentielle de rose

Associée à la féminité, l’huile essentielle de rose possède une action régulatrice sur le système nerveux. En olfactothérapie, elle est conseillée pour les bobos de l’âme ! Et effectivement, son action anti coup de blues a été mise en évidence par la baisse du cortisol salivaire. Bonus, son petit côté aphrodisiaque.

Privilégiez une huile essentielle de rose de Damas de qualité, bio si possible avec une double distillation.

La préparation

Dans un flacon (ou un roll-on) de 15 ml : diluez 4 gouttes d’HE de rose de Damas dans de l’huile de jojoba.

Le rituel

Une goutte sur chaque poignet, massez brièvement poignet contre poignet et joignez les mains en cathédrale pour couvrir le nez avec les mains jointes. Fermez les yeux et inspirez longuement, 3 fois.

Pour vous relaxer : essayez le CBD neuro-calmant

C’est quoi le CBD exactement ? Un composé qui vient du cannabis, psycho relaxant mais non-psychotrope. Il est très étudié par les chercheurs ces dernières années. Résultat des courses : le cannabidiol (CBD) est neuroprotecteur, anti-inflammatoire et agit sur de nombreux neurotransmetteurs et leurs récepteurs. Tendance depuis quelque temps, on le trouve sous différentes formes : en huile sublinguale, en pâte à sucer, en infusion…

Comment on fait ? Sébastien Béguerie*, préconise de commencer par un petit dosage et d’augmenter progressivement pour trouver l’effet apaisant qui convient à chacun. Huile sous linguale Alpha-Cat® (www.alpha-cat.org) ou pastille BioActif® (www.bioactif.eu)

*Ingénieur agronome et précurseur et expert scientifique en matière de CBD, il est le fondateur de Kanavape, AlphaCat et Golden Buds.

Jusqu’aux beaux jours : protégez votre cerveau avec la Vitamine D

Des chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans le Journal of the American Medical Directors Association ont mis en évidence que des taux plasmatiques bas de vitamine D permettaient de prédire une dépression. Les mécanismes en jeu ne sont pas expliqués, mais beaucoup pensent que la vitamine D protégerait les neurones responsables de la synthèse de la sérotonine et de la dopamine. Sachant que le déficit en vitamine D augmente avec l’âge et en cas de maladie des intestins…

La bonne posologie : 3 000 à 5 000 UI par jour du 15 septembre au 15 mai.

En cas de stress : stabilisez votre humeur grâce au magnésium

Le magnésium intervient dans la transmission de l’influx nerveux et la synthèse des « hormones de l’humeur ». Trop de stress entraîne une perte urinaire du magnésium. De plus en plus déficient en magnésium, l’organisme devient encore plus vulnérable au stress. On est dans un cercle vicieux, qu’il faut rompre : il suffit de se supplémenter régulièrement avec un magnésium performant. (D-stress Booster de Synergia®, Multi Stimmul de Nutranat®)

La recette de l’infusion « planante » safran cacao

Comment préparer l’infusion au safran et au cacao ?

  • Fouettez 1 cuillère à café de cacao dans un peu d’eau chaude.
  • Puis, ajoutez 20 cl de lait végétal.
  • Chauffez doucement et ajoutez 5 filaments de safran, un peu de miel bio.
  • Laissez infuser la préparation 5 minutes.
  • À déguster vers 17 heures.

Les bienfaits de cette infusion : le safran est antioxydant et antidépresseur, il agit sur la sérotonine et la dopamine. Quant au cacao, il contient de « l’anandamine », un mot faisant référence à « béatitude » en sanskrit, car elle soulage déprime et anxiété en se « branchant » sur les récepteurs endocannabonoïdes du cerveau.

La musculation des neurones avec Melomind

C’est quoi ? Melomind est une solution connectée conçue par MyBrain Technologies. Il y a un casque avec des capteurs, un logiciel qui analyse les ondes cérébrales.

Comment ça marche ?

Melomind mesure l’activité cérébrale de l’utilisateur en temps réel grâce à des électrodes miniaturisés. Il la traduit ensuite en « indice de relaxation » et diffuse la musique ad hoc, personnalisée, pour guider l’utilisateur vers une relaxation profonde. Séance après séance, Melomind entraîne le cerveau à se relaxer. Disponible chez Boulanger et Nature et découverte ou sur www.melomind.com, 399 €.

Déprime, angoisses, lassitude… Comment y faire face ?

Pourquoi les temps sont-ils durs pour le moral ?

Le malaise que l’on vit aujourd’hui est un malaise chronobiologique à retard de phase : Netflix jusqu’à des heures indues, télétravail à n’importe quelle heure… Bref, cette désynchronisation, c’est la porte ouverte à toutes les anxiétés, déprimes et insomnies. Le conseil n°1 est de rétablir les horaires de lever, de travail et de coucher. La majorité des gens déprimés sont des gens du matin qui se comportent comme des gens du soir !

Les thérapies naturelles, c’est une bonne idée ?

Oui, elles sont efficaces et sûres : on peut penser à la micronutrition, à la luminothérapie, à certaines plantes ou au sport. Il a été démontré que les gens qui font du sport dorment bien mieux que ceux qui n’en font pas, c’est particulièrement marqué chez les personnes de plus de 50-60 ans.

Merci au Docteur Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences et coauteur de Médecines douces pour temps durs, Éditions Buchet-Chastel.

Source: Lire L’Article Complet