Diego Alary, star de « Top Chef » et TikTok, passe des écrans au papier

  • Diego Alary sort ce mercredi son premier livre de cuisine dans lequel il propose 40 recettes.
  • Dix d’entre elles sont tirées de TikTok, réseau social sur lequel le chef compte près de 2,5 millions d’abonnés.
  • « TikTok permet aux jeunes de se dire que la cuisine peut être aussi facile et accessible et je trouve ça hyper bien », confie-t-il à 20 Minutes.

« Vamooos ! » Avec ses expressions bien à lui, Diego Alary a su tirer son épingle du jeu lors de la onzième saison de Top Chef, riche en personnalités que la télé et le public adorent comme
Mory Sacko, Adrien Cachot ou
Mallory Gabsi. Lui n’a pas encore de fiche Wikipédia à son nom mais il est le seul de ses anciens concurrents à dépasser les deux millions d’abonnés sur
TikTok. Riche de ce succès, le jeune chef met en vente dès ce mercredi son premier livre de recettes,
dont une édition dédicacée, nommé En cuisine avec Diego Alary.

Pendant la « saison du confinement » du concours culinaire de M6, le candidat était souvent moqué pour avoir la main lourde sur le piment. Dès la préface de son livre, il l’assume : dans son placard, on retrouvera toujours du paprika fumé, du piment d’Espelette et du piment de Cayenne. Il suffit de tourner les premières pages pour se rendre compte qu’il ne ment pas : que ce soit dans sa salade de sucrine, sa salade de pois chiche aux épices ou son croquant de concombre glacé, le piment s’invite à trois reprises dans les quatre premières recettes. Mais que les papilles délicates de nos lecteurs et nos lectrices soient rassurées, nul besoin d’avoir un grand verre d’eau à proximité lorsqu’on cuisine tous ses petits plats.

Le guacamole du succès

Publier un livre paraît encore un peu « fou » dans l’esprit de celui pour qui « scolairement, c’était un peu compliqué », confie-t-il à 20 Minutes, et qui ne se voyait pas sortir un ouvrage à son nom de sitôt. Pourtant, son passage dans Quotidien en février dernier a accéléré les choses. Contacté par plusieurs maisons d’édition, Diego Alary fait le choix de signer chez
Hachette, « cravache » pour transmettre sa personnalité sur le papier et choisit quarante recettes, dont dix sont tirées de ses plus grands succès sur TikTok.

C’est durant l’été 2020, lorsqu’il travaille chez Jean Imbert à Saint-Tropez, que le jeune homme décide de se lancer sur l’application en proposant sa recette du guacamole flambé à la tequila. Quelques jours suffisent pour que la vidéo dépasse le million de vues. Tout ça grâce au « tremplin Top Chef », dont la diffusion s’était achevée quelques semaines plus tôt, aux recettes faciles et accessibles qu’il concocte mais aussi au public qui s’approprie son contenu. « Les gens font les recettes, m’en parlent, commentent. C’est aussi leur engouement, c’est grâce aux personnes qui me suivent depuis le début », témoigne-t-il.

Une exposition qui offre des vocations

Près de 300 vidéos plus tard, le cuisinier s’est fait une renommée sur la plateforme et est devenu le chef français le plus suivi de TikTok. De quoi susciter la curiosité de ses confrères et consœurs. « Je trouve ça gratifiant parce que des chefs devant lesquels j’étais un peu en extase et que j’adorais me posent des questions aujourd’hui », raconte Diego. Aujourd’hui, celui qui a découvert le monde de la cuisine assis sur son canapé devant Top Chef donne l’occasion à des jeunes gens de rentrer dans l’univers de la gastronomie au détour d’un scroll : « TikTok permet aux jeunes de se dire que la cuisine peut être aussi facile et accessible et je trouve ça hyper bien. Ils ont envie de refaire et si ça leur donne des vocations, c’est trop beau. »

En cuisine avec Diego Alary est l’occasion de montrer que les recettes de TikTok ne se résument pas qu’au gras, au gras et encore au gras. « Il y a énormément de recettes végétariennes, de légumes, de viande, de poisson. J’ai essayé de diversifier et c’est ce que je fais sur TikTok », dit-il en listant l’aligot, le camembert rôti et la tarte chèvre-miel qu’il a réalisés récemment (oui, ça fait quand même beaucoup de fromage). « Bien sûr que le fromage qui coule, ça plaît et c’est un truc qui marche, constate-t-il. Mais parfois, je fais des fromages et ça ne marche pas. Parfois, je fais des légumes et ça marche. »

Et la cuisine en dehors de TikTok ? « Je suis sur l’ouverture d’un restaurant, d’une carte que je signe à Megève qui va s’appeler Indie Mountain », sourit Diego Alary. L’été dernier, il avait enfin rencontré sa clientèle au Wanderlust à Paris durant quatre mois. « Plus de 15.000 personnes sont venues manger en tout », s’étonne-t-il encore aujourd’hui. Au sein de la station de ski des
Alpes, le chef promet une table « un peu plus poussée avec des clins d’œil à [sa] cuisine ». Oui, cela veut probablement dire qu’il y aura du piment dans les assiettes.

Source: Lire L’Article Complet