Doppler fœtal à la maison : quels sont les risques ?

Pendant une grossesse, les futures mamans pourraient être tentées d’investir dans un doppler fœtal, un appareil utilisé par les médecins pour écouter le cœur du bébé. Mais si cet objet semble sans danger, les risques sont pourtant bien réels. Explications, avec Anna Roy, sage-femme.

Restez informée

Doppler fœtal à la maison : qu’est-ce que c’est ?

Ce petit appareil que l’on peut utiliser à la maison durant la grossesse est en réalité un appareil utilisé par les sages-femmes et les médecins, qui permet d’écouter le cœur du bébé dans le ventre de la maman.

Si pour la maman, le doppler fœtal à la maison n’a pas d’intérêt, et peut même être dangereux, pour le spécialiste, il est indispensable, car il permet de contrôler que le bébé va bien et qu’il est bien vivant.

L’appareil est doté d’un boîtier qui reçoit les informations, avec un écran qui affiche les données récoltées par les capteurs que l’on place sur le ventre de la maman pour écouter le cœur.

Mais toute la difficulté lorsque l’on utilise ce type d’appareil est là : il faut trouver le dos du bébé pour pouvoir écouter son cœur, car c’est à ce niveau-là que cet organe se situe…

Si dans les pays anglo-saxons le doppler fœtal est couramment utilisé par les femmes pendant une grossesse, en France, elles sont encore peu nombreuses à l’utiliser, comme le précise Anna Roy, sage-femme.

Doppler fœtal à la maison et doppler fœtal des spécialistes : quelle différence ?

Il existe de très bons appareils à destination du grand public, il s’agit parfois des mêmes que ceux utilisés par les spécialistes, mais là n’est pas le problème… La grande différence entre la maman qui va se servir d’un doppler fœtal à la maison et le médecin qui va utiliser cet appareil lors des rendez-vous médicaux, se situe dans la formation qu’a reçue le spécialiste.

“Utiliser un doppler fœtal nécessite une formation, ce n’est pas si simple de trouver le cœur du bébé, et les confusions arrivent vite… “, déplore la sage-femme.

Doppler fœtal pour écouter le cœur de bébé pendant la grossesse: les risques à connaître

Si cet appareil n’a rien de dangereux en apparence, son utilisation à la maison comporte pourtant des risques, car il peut aussi bien “inquiéter inutilement, que rassurer inutilement le parent”, explique Anne Roy.

Le doppler fœtal nécessite une formation particulière, pour trouver le bon emplacement pour les capteurs, afin d’écouter le cœur du bébé. Le risque pour la maman par exemple, serait d’être rassurée, à tort, en tombant sur des vaisseaux sanguins, qui lui feront alors entendre le battement de son propre cœur.

De la même manière, une maman qui n’arrive pas à trouver le cœur du bébé (que l’on peut entendre en plaçant les capteurs de l’appareil au niveau du dos), va paniquer et peut-être se rendre aux urgences, alors qu’en réalité, son bébé va très bien…

“Pour les mamans, utiliser ce type d’appareil à la maison serait presque de l’ordre de la folie, car il faut savoir trouver le cœur du bébé, savoir localiser la tête et les fesses, ce qui peut être compliqué quand on n’a pas été formé !”, explique Anna Roy.

“Aussi, si la maman tombe sur un rythme du cœur qui n’est pas normal, elle ne peut pas savoir que ce n’est pas normal… Là encore, il est nécessaire d’avoir reçu un enseignement sur l’allure à laquelle le cœur du bébé doit battre à tel moment de la grossesse, etc”, ajoute-elle.

Les seules personnes pour qui avoir un doppler fœtal à la maison peut s’avérer être une bonne idée, sont les mamans qui ont des antécédents de mort fœtale in utero, et qui peuvent avoir besoin d’être rassurées. Mais cette décision doit toujours être prise en accord avec le médecin, et doit faire l’objet d’un encadrement par les équipes soignantes, qui vont former et accompagner la maman pour une utilisation de l’appareil en toute sécurité.

Quant aux risques des ondes produites par l’appareil, à ce jour, aucune étude ne permet d’affirmer leur dangerosité pour le bébé ou la maman. Lorsque cet appareil est utilisé raisonnablement, une fois par mois, pendant une durée courte, comme lors des consultations classiques chez le médecin, il n’y a pas de risques avérés.

Où acheter un doppler fœtal, et quand l’utiliser durant la grossesse ?

Très facile à trouver en ligne, il existe de nombreux modèles disponibles sur le marché grand public. De nombreux sites proposent ce type d’appareil, à partir d’une vingtaine d’euros parfois, jusqu’à une centaine d’euros lorsqu’il s’agit de produits plus haut de gamme, proposés par des sites marchands médicaux ou de matériel médical.

Car il est, en effet, possible d’acheter, en tant que particulier, le même type d’appareil que les sages-femmes par exemple.

Généralement, les mamans qui investissent dans un doppler fœtal s’en servent aux deuxième et troisième trimestre, lorsque le bébé bouge. Mais, Anna Roy insiste sur le fait que “un bébé qui bouge bien, est un bébé qui va bien, et c’est le meilleur indicateur du bien être fœtal que la maman puisse avoir !”

Grossesse : 5 conseils pour se rapprocher de son bébé

Certaines mamans investissent dans un doppler fœtal pour “se rapprocher”, “communiquer”, avec leur bébé, en espérant entendre ses gazouillis, son cœur battre…

Mais pour communiquer et se rapprocher de son bébé, Anna Roy recommande plutôt de :

  • Lui faire écouter de la musique avec des sons graves, qui sont mieux perçus par le bébé que les sons aigus (des ronronnements de chat, du blues, de la basse ou contrebasse…)
  • Toucher régulièrement son ventre, son bébé
  • Parler, chanter
  • Se rendre à des séances de chant prénatal
  • Pratiquer le yoga prénatal…

Anna Roy, Sage-femme, et auteure de Histoires de sage-femme, Éditions Leduc. S

Source: Lire L’Article Complet