Ecrans : voici pourquoi certains enfants aiment la télévision plus que d’autres

Des chercheurs britanniques ont étudié les comportements visuels et sensoriels de nourrissons âgés de dix mois. Leurs résultats ont dévoilé pourquoi certains enfants étaient plus susceptibles d’aimer la télévision que d’autres.

Le cerveau d’un nouveau-né est en constante évolution. Dès qu’il apprend de nouvelles choses, des connexions se forment au niveau de ses neurones. Dans une récente étude, des scientifiques des universités d’East Anglia et de Birkbeck (Royaume-Uni) ont essayé de comprendre les différences dans la recherche de stimulations sensorielles visuelles chez des nourrissons. Selon leurs résultats, certains enfants seraient donc naturellement plus enclins à aimer la télévision que d’autres.

Télévision : une attention vers les écrans qui varie selon les enfants

Dans le cadre de l’étude, publiée dans la revue Infancy, l’activité cérébrale de 48 bébés âgés de 10 mois a été analysée grâce à des électroencéphalographiques (EEG). Pendant les recherches, les enfants ont regardé en boucle 40 secondes du film Disney Fantasia. Au cours du visionnage, un damier noir et blanc apparaissait spontanément sur l’écran. Ces interruptions ont permis d’étudier les réactions des ondes cérébrales des enfants.

Pour compléter les recherches, les parents ont rempli deux questionnaires identiques à six mois d’intervalle sur les comportements sensoriels de leur enfant afin de savoir s’il aimait regarder des émissions aux couleurs vives et au rythme rapide ou non.

Le tempérament serait responsable de l’affinité des enfants pour la télévision

D’après leurs résultats, les réactions cérébrales ont été différentes d’un enfant à un autre. “Certains bébés ont commencé à répondre au damier plus tôt tout en mémorisant encore la vidéo, suggérant qu’ils en avaient assez des anciennes informations. Mais à l’inverse, d’autres sont restés engagés sur la vidéo même quand il n’y avait pas grand-chose à en tirer”, ont expliqué les auteurs de l’étude.

Selon le Dr Teodora Gliga, co-auteure de l’étude, le tempérament des enfants serait responsable de leur attirance ou non pour la télévision. Cela expliquerait pourquoi certains d’entre eux accordent plus d’importance aux écrans que d’autres. “Il était intéressant de constater que les réponses cérébrales à 10 mois, indiquant la rapidité avec laquelle les nourrissons passaient leur attention de la vidéo répétée au damier, prédisaient s’ils aimeraient regarder des émissions de télévision au rythme rapide six mois plus tard”, a t-elle détaillé.

Pour l’heure, l’équipe scientifique continue ses recherches. Prochainement, ils débuteront des nouveaux travaux sur l’éveil et l’attirance des enfants envers la nouveauté.

Source: Lire L’Article Complet