Énurésie secondaire : pourquoi mon enfant se remet à faire pipi au lit ?

Lorsqu’un enfant de plus de 5 ans fait pipi au lit, on parle d’énurésie. Cette incontinence urinaire peut se présenter sous différentes formes. Parmi elles, on retrouve l’énurésie secondaire. Mais de quoi s’agit-il ? Quelles sont les causes de ce trouble ? Comment en venir à bout ? On fait le point.

Restez informée

Faire pipi au lit est un phénomène normal et fréquent chez les tout-petits car ils doivent apprendre à contrôler leur vessie, et cela peut prendre plusieurs mois et parfois quelques années. En revanche, si l’enfant continue de mouiller son lit après l’âge de 5 ans, il s’agit, dans ce cas, d’un trouble du contrôle des sphincters de la vessie, qui devrait être acquis à son âge, que l’on appelle énurésie.

Ce trouble, qui survient le plus souvent la nuit, se manifeste par une émission d’urine répétée, involontaire, inconsciente et incontrôlable. Ces mictions nocturnes et non maîtrisées touchent 11% des enfants entre 5 et 7 ans, selon l’Assurance Maladie. Les enfants qui en souffrent sont appelés “énurétiques”. On distingue deux formes du trouble : l’énurésie primaire et l’énurésie secondaire.

Qu’est-ce que l’énurésie secondaire ?

L’énurésie secondaire correspond au fait de se remettre à faire pipi au lit après une période où l’enfant a été propre pendant au moins six mois. Ce trouble survient, habituellement, entre 5 et 7 ans. Cependant, il peut également se présenter plus tard, par exemple à l’adolescence.

Quelle est la différence entre l’énurésie primaire et l’énurésie secondaire ?

L’énurésie primaire est la forme la plus fréquente du trouble. Elle désigne également le fait de faire pipi au lit. Mais contrairement à l’énurésie secondaire, cette forme du trouble n’a pas été précédée par une période où l’enfant a été propre durant au moins six mois. Selon l’Assurance Maladie, 75% à 85% des cas d’énurésie sont primaires.

Énurésie secondaire : quelles sont les causes ?

“L’énurésie nocturne secondaire peut être le signe d’un passage régressif ou d’un élément dépressif, en relation avec un événement : naissance d’un nouvel enfant, départ d’un proche, maladie dans la famille, échec scolaire…”, indique l’Assurance Maladie. Ces événements peuvent causer un stress chez l’enfant, qui peut réagir en faisant pipi au lit. Ce trouble est également associé à une polyurie, à savoir une augmentation du volume urinaire. L’énurésie secondaire peut aussi révéler un diabète de type 1, une maladie auto-immune chronique.

Énurésie secondaire : quels sont les traitements ?

La prise en charge de l’énurésie secondaire dépend de sa cause. Dans un premier temps, le médecin peut demander aux parents d’appliquer des règles d’hygiène et de diététique, telles qu’aller aux toilettes régulièrement ou boire de manière limitée après 18 heures, pour diminuer l’énurésie. Si le praticien a détecté un diabète de type 1 ou une polyurie, il prescrira à l’enfant un traitement adapté à ce symptôme ou à cette maladie. Si la cause du trouble est psychologique, le traitement reposera sur un accompagnement psychothérapeutique.

Source: Lire L’Article Complet