Gamer ID : Nobuo Uematsu, le monsieur musique de Square Enix

C’est probablement l’un des compositeurs les plus célèbres de l’histoire du jeu vidéo : Nobuo Uematsu représente avec Hironobu Sakaguchi un des duos irréprochables et cultes du jeu vidéo. 

Nobuo Uematsu est sans aucun doute possible un des plus grands noms de l’histoire de la musique de jeu vidéo, au même titre qu’un Koji Kondo ou un Jeremy Soule. Il est à la composition musicale ce que Shigeru Miyamoto est au game design : un pionnier, ainsi qu’une figure cultissime du milieu. Mais contrairement à Miyamoto, Uematsu a eu besoin d’une main tendue avant d’en arriver au niveau auquel on le connaît actuellement. Mais revenons d’abord aux débuts de cet homme qui ne cesse de surprendre au fil de sa carrière. D’abord, Uematsu ne se destinait pas réellement à la composition musicale : dans son adolescence, il est certes un grand admirateur d’Elton John, mais il rêve en réalité de devenir un athlète olympique (principalement dans la lutte, son sport de prédilection). Cependant, à l’âge adulte, la musique prend une dimension beaucoup plus importante dans sa vie.

Dès l’âge de 22 ans, il rejoint un groupe dans lequel il joue du synthétiseur, et se rend vite compte qu’il préfère composer que performer en face d’une audience. Une radio japonaise l’embauche alors pour composer les musiques de plusieurs spots publicitaires. Puis, à 26 ans, il accepte la première main tendue de sa carrière : Hironobu Sakaguchi lui offre son premier travail d’importance chez Square. Il compose ainsi quelques musiques de jeux NES secondaires, avant de se lancer dans ce qui pourrait bien être le chant du cygne de Sakaguchi, Final Fantasy. Son but : proposer des musiques orchestrales dans le ton, le tout en étant limité par les restrictions techniques audio de la NES. C’est alors qu’Uematsu compose un des thèmes les plus célèbres de l’histoire du jeu vidéo : celui de Final Fantasy.

Grâce au succès inattendu du tout premier épisode de la licence, Uematsu est appelé à travailler sur les nombreuses suites de la saga, jusqu’au quinzième qu’il ne supervise que partiellement. En parallèle, Uematsu devient une référence dans le milieu des jeux vidéo et est appelé à travailler sur divers jeux légendaires, comme Blue Dragon, Lost Odyssey, Super Smash Bros Brawl, The Last Story ou encore Fantasy Life. Il y a peu de duos aussi impressionnants que celui incarné par Sakaguchi/Uematsu dans le jeu vidéo. Et s’il a eu quelques soucis de santé ces dernières années, le compositeur n’en reste pas moins une sacrée référence, qui a encore surpris son monde pour le remake de Final Fantasy VII, et le sublime arrangement des chansons classiques du jeu.

Source: Lire L’Article Complet