Gaspillage : 5 petits équipements qui allègent la consommation

Ils ne coûtent souvent qu’une poignée d’euros et permettent d’en dépenser moins.

Restez informée

1. Le pommeau de douche économe

Bon marché (à partir de 10 €), il réduit le débit de l’eau de 20 à 6,5 litres par minute en moyenne, sans pour autant modifier le confort de lavage. La puissance reste identique, mais de l’air vient prendre la place de l’eau. L’idéal ? Le coupler avec un « stop douche » (dès 5 €), qui interrompt le jet lorsqu’on se savonne. Et investir dans un mitigeur thermostatique (à partir de 130 € pour un équipement de qualité) permet d’économiser entre 20 et 30 % d’eau chaude.

2. L’éco-mousseur ou le mousseur hydro-économe

Facile à installer au bout du robinet de l’évier ou du lavabo, peu onéreux (à partir de 3 €), il injecte des bulles d’air et conserve le débit habituel mais réduit la quantité d’eau (4,6 ou 8 litres par minute selon les modèles), soit une économie de 25 à 50 %. Un débit de 5 litres par minute suffira pour se laver les mains, pas pour remplir un seau. Et pour plus d’efficacité, on le nettoie régulièrement dans un bain de vinaigre blanc.

3. La chasse d’eau à double commande

En général, elle consomme 6 à 12 litres d’eau à chaque utilisation, contre seulement 3 à 6 litres pour la version à double commande. Un investissement d’une trentaine d’euros vite rentabilisé ! Autre solution, glisser dans le réservoir des toilettes une bouteille en plastique remplie d’eau. Le volume de la chasse est alors diminué de 1,5 à 3 litres, soit une économie de 30 %.

4. Une multiprise et une prise programmable

Chaque foyer compte entre 15 et 50 appareils électriques dotés de veille ! En regroupant leur branchement sur des multiprises avec un interrupteur (à partir de 3,50 €), on peut économiser jusqu’à 400 kWh d’énergie (soit 44 € par an). Dans le même esprit, une prise programmable mécanique (entre 4 et 20 €) permet d’allumer et éteindre automatiquement ses équipements grâce à une minuterie paramétrée. Bon à savoir : certains articles connectés peuvent être endommagés par un débranchage répété ou gourmands en énergie (comme les imprimantes laser) au moment du préchauffage.

5. Le thermostat d’ambiance manuel ou connecté

Chaque degré en moins fait baisser de 7 % la facture de chauffage. Quant à la programmation, elle permet de l’alléger de 5 à 15 %. Un thermostat manuel (environ 40 €) modifie la température du logement en fonction de la consigne enregistrée. S’il est programmable (100 €), on peut varier les consignes selon les tranches horaires. Et avec un thermostat connecté (170 €), on gère son chauffage à distance via son smartphone.

Et les ampoules LED dans tout ça ?

– Les ampoules LED (ou diodes électroluminescentes), classées A+, sont les moins énergivores mais les plus chères, entre 8 et 15 € pour un éclairage à 60 W et plus de 15 € pour une lampe de 75 W.

– Elles consomment en moyenne 80 % d’électricité en moins que leurs consœurs à incandescence (avec filament, qui ont été retirées du marché le 1er janvier 2013) et sont jusqu’à dix fois plus économes que les ampoules basse consommation dites fluocompactes (celles qui mettent du temps à s’allumer !), classées A.

– Les LED durent environ 40 000 heures, contre 8 000 en moyenne pour les fluocompactes. Les lampes halogènes classées C ou D sont, elles, interdites à la vente depuis septembre 2018.

– Attention recyclage : à base de plomb ou de mercure, LED et fluocompactes doivent être déposées dans des points de collecte (sur le site Récylum).

A lire aussi :

⋙ Gaspillage : connaissez-vous la règle des 5 R ?

⋙ 5 conseils pour alléger sa facture de chauffage

⋙ Mails : l’incroyable gaspillage énergétique !

⋙ 3 gestes citoyens pour économiser de l’eau

⋙ Faire baisser votre facture d’énergie, ça vous tente ?

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet