Harry et Meghan chez Oprah, un nouveau scandale pour la famille royale

Les membres de la famille royale britannique seraient-ils impitoyables ? « Ils sont prêts à mentir pour protéger d’autres membres de la famille, mais ils ne sont pas prêts à dire la vérité pour nous protéger, moi et ma famille », s’est emportée Meghan Markle devant
Oprah Winfrey, les larmes aux yeux,
dimanche 7 mars, sur CBS.

Invités du talk-show le plus célèbre d’Amérique, le prince Harry et Meghan n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Le couple,
installé depuis août 2020 à Montecito, en Californie, a assuré avoir fui la monarchie britannique pour « se sauver ». « Tu m’as probablement sauvé la vie », a même fini par avouer Meghan à son prince de mari, face à une Oprah au bord de l’apoplexie.

Un scandale en cache (presque toujours) un autre

Scandale au palais royal ! Pourtant pas si rare chez les Windsor. A en croire les multiples révélations ayant entaché, chaque fois un peu plus, la royauté britannique, les jardins de Buckingham Palace ne seraient pas si différents du
manoir des Carrington dans Dynastie. Querelles fraternelles, racisme, dénigrement, trahisons…. Rien ne semble épargner les Windsor-Mountbatten.

Car il y a un peu plus de 25 ans, la mère du prince Harry, Lady Diana, faisait elle aussi chavirer la couronne en accordant
une interview au journaliste Martin Bashir devant les caméras de la BBC.

« Nous étions trois dans ce mariage »

Le 20 novembre 1995, la princesse de Galles, alors officieusement séparée du prince Charles depuis trois ans, décide d’ouvrir les vannes. Boulimie, dépression, ménage à trois (non consenti)… Tout y passe. « Nous étions trois dans ce mariage », confesse alors Diana. Et d’avouer ensuite entretenir une liaison avec son professeur d’équitation. De quoi mettre en boule la reine Elisabeth II qui demande alors expressément au couple d’officialiser sa séparation. Un an plus tard, le divorce de Lady Di et du prince Charles est prononcé.

Si la monarque pensait alors en avoir terminé avec les désagréables éclaboussures publiques d’affaires destinées à rester privées, c’était sans compter sur le reste de la tribu. En 1996, le prince Andrew se sépare de sa femme, Sarah Ferguson, prise sur le fait, seins nus au bord d’une piscine, avec son conseiller financier. Neuf ans plus tard, il est accusé d’agression sexuelle sur mineur, dans
l’affaire Epstein.

Un « Megxit » qui s’éternise

Depuis bientôt trois ans, tous les regards ou presque sont tournés vers le prince Harry et Meghan Markle. Mariés le 19 mai 2018 au château de Windsor, ils n’ont, semble-t-il, jamais réussi à trouver leur place.

Après avoir décidé de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale le 31 mars 2020, le prince Harry se fait couper les vivres. Le couple décide alors de s’éloigner de Buckingham, et s’installe finalement en Californie. Une suite plutôt logique au vu de leurs révélations, quelques mois plus tard, sur CBS, face à Oprah Winfrey.

Source: Lire L’Article Complet