IAM, Forest Whitaker, le Bataclan et « Derby Girl » sont dans les replays

Il n’y a pas que le direct dans la vie, il y a aussi le replay. De YouTube à Netflix en passant les replays des chaînes de télévision et les podcasts des stations de radio, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

Semaine du 9 au 15 novembre 2020

Le bruit et la terreur du Bataclan

Dans le nouveau podcast d’Arte Radio, L’écho du Bataclan de Jérémy Leroux, des rescapés racontent,
cinq années après les attentats du 13 novembre, non pas ce qu’ils ont vu mais ce qu’ils ont entendu. Franck (43 ans), Virginie (44 ans), Gabrielle (35 ans) et Jean-Camille (36 ans), férus de musique, réunis ce soir pour le concert des Eagles of Death Metal, témoignent du traumatisme sonore des attentats : les déflagrations, les cris, les râles, etc. Le stress post-traumatique a pu altérer leur écoute et leur rapport au son. Leur récit est mis en perspective par des chercheurs musicothérapeutes, ethnomusicologues, philosophes de la musique ou acousticiens. Pour beaucoup d’entre eux, la musique est restée un moyen d’échapper à leurs angoisses et de se reconstruire. Leur parcours décrit ainsi le rôle, vital, du son dans nos vies. Aussi passionnant que bouleversant.

Forest Whitaker joue les gangsters

Le préquel officieux d’American Gangster ! The Godfather of Harlem, disponible sur Starzplay, suit le parcours du cadavre inaugural du film de Ridley Scott, Ellsworth Raymond « Bumpy » Johnson (l’oscarisé Forest Whitaker), un parrain noir, qui au début des années 1960, sort de onze ans de prison pour retrouver Harlem, le quartier qu’il dirigeait autrefois en ruine à cause du trafic d’héroïne aux mains de la mafia italienne. « Cette série explore la collision entre le monde souterrain criminel et le mouvement des droits civiques dans les années 1960 », résumait à 20 Minutes
Chris Brancato, le créateur du show, à qui l’on doit Narcos et son spin-off Mexico. Bumpy Johnson forme alors une alliance avec Malcolm X pour affronter la pègre italienne. Dans une Amérique en plein mouvement Black Lives Matter, The Godfather of Harlem éclaire ainsi les tensions raciales qui rongent le pays dans l’Amérique ségrégationniste instituée par les lois Jim Crow.

La drôle, queer et trash « Derby Girl »

Une série maligne, drôle, queer et féministe ! Derby Girl, disponible gratuitement sur France TV Slash, suit Lola Bouvier (Chloé Jouannet), une peste de 25 ans, star déchue du patinage artistique, qui s’est mis en tête de devenir « la plus grande championne de Roller Derby de tous les temps ». Son ego surdimensionné va se confronter à une bande de féministes punks, l’équipe des Cannibal Licornes. Cocréée par Nikola Lange et Charlotte Vecchiet, Derby Girl plonge dans l’univers méconnu de ce sport militant et féministe, qui fait la nique aux stéréotypes de genre, au patriarcat et la soi-disant norme hétérosexuelle. Un régal d’humour trash avec les commentaires de Nelson Monfort en voix off.

« C’est Marseille, bébé »

« Le rap a placé Marseille sur la carte de France », estime Akhenaton, leader du groupe iconique IAM. Disponible en replay sur France TV, D’IAM à Jul, Marseille capitale du rap, revient au travers les témoignages d’IAM, de Soprano, de la Fonky Family, de Keny Arkana, de SCH, de Soso Maness et d’autres figures du rap de la ville de Pagnol reviennent sur trente années d’histoire du hip-hop à Marseille. Le journaliste marseillais Gilles Rof égrène les souvenirs : la venue des bateaux de l’US Navy sur le Vieux Port qui a permis aux Marseillais de découvrir le rap américain en avant-première, l’assassinat d’Ibrahim Ali, 17 ans, par le FN de retour d’une répétition… C’est Marseille bébé ou la touchante histoire des tchatcheurs de la cité phocéenne jusqu’au phénomène Jul.

 

Source: Lire L’Article Complet