Indemnité inflation : davantage de retraités y seront finalement éligibles

Certains retraités bénéficieront aussi de l’indemnité inflation annoncée par Jean Castex le 21 octobre. Et bonne nouvelle : l’exécutif a revu sa copie concernant les conditions d’éligibilité.

Restez informée

Bonne nouvelle pour les retraités les plus modestes. La « prime inflation » de 100 euros, annoncée le 21 octobre dernier par Jean Castex, sera versée entre décembre 2021 et février 2022 aux Français qui perçoivent moins de 2.000 euros net par mois. Comme l’indique le gouvernement dans un dossier de presse dévoilé ce mercredi 3 novembre, ce plafond s’appliquera également aux retraités. Pourtant, à l’origine, l’exécutif prévoyait un régime spécifique pour les retraités.

D’après les informations communiquées par Matignon vendredi dernier, ce n’était pas le seuil de 2.000 euros net qui devait être retenu pour eux, mais le taux de contribution sociale généralisée (CSG). Les retraités soumis à la CSG à taux plein, soit 8,3%, se seraient ainsi retrouvés exclus du versement de la prime inflation. D’après les chiffres de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), 29,5% des retraités sont assujettis à la CSG à taux plein, ce qui représente 4,3 millions de personnes. Ce taux plein s’applique pour les retraités dont le revenu fiscal de référence atteint ou dépasse 23.147 euros, soit 1.943 euros net par mois. Un seuil qui est donc légèrement inférieur aux 2.000 euros prévus dès le départ pour les autres Français.

Finalement, le gouvernement a décidé de prendre en compte le même seuil pour tous. Retraités y compris, donc. Lire la suite sur Capital.fr, notre partenaire conso, argent, retraite…

Source: Lire L’Article Complet