#JaiBloquéCNews : Les internautes se rebellent contre la chaîne

Des milliers d’internautes se sont mobilisés pour bloquer la chaîne sur Twitter.

Depuis quelques heures, de nombreux internautes utilisent le hashtag #JaiBloquéCNews sur Twitter. Le but ? Boycotter la chaîne qui a été au centre de nombreuses polémiques. En effet, CNews a été condamnée à 200 000 euros d’amende suite aux propos d’Éric Zemmour qui accusait les mineurs isolés étrangers de voleurs, d’assassins et de violeurs. Transphobie, racisme, sexisme, homophobie, la chaîne ne fait pas l’unanimité, notamment chez l’électorat de gauche. « Cette petite action de rien du tout, démultipliée par des centaines de milliers de tweets et de twittos, me semble parfaitement fonctionnelle et estimable », a écrit un internaute.

1/ Cette petite action de rien du tout, démultipliée par des centaines de milliers de twittas et de twittos, me semble parfaitement fonctionnelle et estimable.Avec les hashtags à mettre en TT:#BlockCNews #BlockBolloré pic.twitter.com/ZexpIxjF3y

« Lutter contre la désinformation, la haine et le racisme, ça commence par un clic », « Moi aussi (j’ai bloqué sur Twitter cette chaîne d’information haineuse qui incite quotidiennement à la Haine envers les français de confession musulmane) », « Je veux pas voir du contenu qui supporte le racisme, l’homophobie, la misogynie, l’anti émigration et le non-respect de la laïcité », peut-on lire sur Twitter.

Avec plus de 14 000 tweets, le hashtag s’est hissé en haut des tendances Twitter francophones. Avec #JaiBloquéCNews, de nombreux internautes ont également pointé du doigt l’émission de lundi, pendant laquelle Éric Zemmour a demandé à une femme d’enlever son voile en direct.

Lutter contre la désinformation, la haine et le racisme, ça commence par un clic #JaiBloqueCnews pic.twitter.com/ginoM5PNBC

#JaiBloqueCnews Je veux pas voir du contenu qui supporte le racisme, l’homophobie, la misogynie, l’anti émigration et le non respect de la laïcité pic.twitter.com/LDWQs6LgH3

Source: Lire L’Article Complet