« La Déferlante », un mook féministe avec les lunettes du genre

Elle fera 160 pages, sortira tous les trois mois et sera consacrée « aux féminismes et aux questions de
genre ». « Elle », c’est La Déferlante, un mook féministe qui lance ce mois de novembre une grande campagne de financement participatif, qui a déjà explosé son objectif. Près de 2.500 préventes ont été réalisées pour cette revue qui sortira son premier numéro en mars 2021, avec en couverture un dossier « Naître : Aux origines du genre ».

Au menu de la revue également un entretien croisé entre l’écrivaine Annie Ernaux et la cinéaste Céline Sciamma, un article inédit d’Alice Zéniter sur l’écrivaine afro-américaine Zora Neale Hurston, des textes de l’écrivain Martin Page, de l’activiste Mélusine et de la philosophe Manon Garcia. Place aussi aux images et au récit avec une bande dessinée de Jul Maroh et un reportage au Chili auprès du collectif Las Tesis qui lutte contre les viols et les féminicides. Côté archives, on pourra enfin y lire des extraits de textes de la poétesse et activiste noire et lesbienne Audre Lordre.

Fondée par quatre femmes venues du monde des médias et de l’édition (Marie Barbier, Lucie Geffroy, Emmanuelle Josse, Marion Pillas) La Déferlante sera aussi dotée d’un comité de rédaction composé de journalistes, d’universitaires ou encore d’activistes. La revue est pré-commandable sur Kiss Kiss Bank Bank pour 17 euros, et l’abonnement d’un an vous en coûtera 63 euros.

Source: Lire L’Article Complet