La fibrillation atriale, vous connaissez ?

C’est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. En France, on estime que 750 000 personnes sont concernées par la fibrillation atriale. On vous explique tout.

Nous savons tous ce que sont les défibrillateurs. Ces machines font repartir le cœur quand les ventricules, les grosses cavités qui propulsent le sang dans nos artères, fibrillent et provoquent un arrêt cardiaque soudain. Mais il n’y a pas que les ventricules dont le rythme peut être erratique. Les oreillettes, qui reçoivent le sang veineux et l’expulsent vers les ventricules, peuvent, elles aussi, se contracter de manière rapide et désordonnée. Si la fibrillation atriale ou auriculaire, celle des oreillettes, est nettement moins alarmante que la fibrillation ventriculaire, il ne faut néanmoins pas la négliger. Les ventricules se remplissant mal, l’insuffsance cardiaque menace. Et comme le sang stagne dans les oreillettes, des caillots peuvent se former. Ils risquent alors de provoquer l’obstruction d’une artère et donc un AVC. « De 20 à 25 % des AVC sont en lien avec la fibrillation atriale », explique le Dr Jérôme Lacotte, cardiologue à l’ICPS (Institut cardio-vasculaire Paris-Sud).

Des signes souvent trompeurs

Une fatigue persistante, des sensations d’angoisse, d’oppression, des palpitations ou un simple essouffement peuvent indiquer une fibrillation atriale. Le problème, c’est que ces signes ne sont pas spécifiques. On incrimine volontiers le vieillissement, le manque d’entraînement physique ou le stress. C’est le cas de Marie, 65 ans, qui attribuait son essouffement à son embonpoint. Jusqu’à ce dimanche de 2020 où elle s’est écroulée, victime d’un AVC…

Un dépistage facile

Vidéo: Comment se préparer à une mastectomie en prévention du cancer du sein ? (Oh My Mag)

  • Comment se préparer à une mastectomie en prévention du cancer du sein ?

    Oh My Mag

  • Kelly Vedovelli change radicalement de coupe de cheveux, les internautes sous le choc ! (PHOTO)

    Oh My Mag

  • 3 erreurs à éviter quand on fait des croque-monsieur

    Oh My Mag

  • Une maman distraite charge ses courses : La poussette de son bébé percute un bus ! (VIDÉO)

    Oh My Mag

  • Lady Diana : les mots choquants du prince Charles juste après sa mort

    Oh My Mag

  • Karina Vigier : la star de TikTok de 52 ans fait valser les clichés autour des femmes !

    Oh My Mag

  • Ce robot de cuisine à moins de 10 euros vendu chez Action est bientôt en rupture de stock

    Oh My Mag

  • Brigitte Macron s'affiche avec un nouveau look et fait sensation !

    Oh My Mag

  • Lidl met en vente une montre connectée que tout le monde va s'arracher !

    Oh My Mag

  • Bernard Tapie épuisé, pousse un coup de gueule en plein procès, en retire son masque !

    Oh My Mag

  • Des bières vendues chez Carrefour et Auchan rappelées en urgence à cause de morceaux de verre

    Oh My Mag

  • Céline Dion se met à nu au naturel et sans maquillage !

    Oh My Mag

  • Primark dévoile une paire de chaussures tendance à moins de 22€ qui cartonne !

    Oh My Mag

  • L'Amour est dans le pré : Philippe craque en plein speed-dating ! (VIDEO)

    Oh My Mag

  • Un dîné presque parfait : La remarque très culottée de ce candidat envers son hôte !

    Oh My Mag

  • À prendre ou à laisser : Cyril Hanouna choqué devant les dettes exorbitantes d'un candidat !

    Oh My Mag


  • Comment se préparer à une mastectomie en prévention du cancer du sein ?
    Coraline Ball explique dans une interview poignante pourquoi elle a recours à une mastectomie préventive.


    Oh My Mag


  • Kelly Vedovelli change radicalement de coupe de cheveux, les internautes sous le choc ! (PHOTO)
    La chroniqueuse phare de TPMP est apparue transformée devant les téléspectateurs. La jolie blonde est méconnaissable !


    Oh My Mag


  • 3 erreurs à éviter quand on fait des croque-monsieur
    Découvrez ces erreurs courantes que l'on fait tous quand on cuisine les croque-monsieur.


    Oh My Mag

VIDÉO SUIVANTE

Dans près d’un tiers des cas, la maladie passe inaperçue. Un seul geste permet de savoir si l’on est concerné : la prise du pouls. Avec trois doigts posés sur le poignet, on compte les battements. Autres solutions, l’autotensiomètre, qui mesure non seulement la tension mais aussi la fréquence cardiaque, ou les applis gratuites sur smartphone. Plus fiable mais plus coûteuse aussi, la montre connectée. Entre 60 et 100 contractions par minute, le rythme est normal. Plus élevé, il faut consulter.

Un risque qui grimpe avec l’âge

A l’origine de la fibrillation atriale, on retrouve l’obésité, le tabac, la sédentarité, les apnées du sommeil, l’hypertension, l’alcool, le diabète… En somme, toutes les mauvaises habitudes et les pathologies qui abîment le cœur. Autre facteur de risque, et non des moindres, l’âge. En France, deux tiers des patients ont plus de 75 ans. Au total, ce sont 6 % des plus de 65 ans qui seraient concernés. « Avec le vieillissement de la population et les modifications de nos modes de vie, ce chiffre va doubler d’ici à quinze ans », estime le Dr Lacotte. A noter que les malades sont majoritairement des femmes.

Guérir, c’est possible

Première arme une fois le diagnostic posé, les anticoagulants, afin d’éviter la formation de caillots et donc l’AVC. Il existe aussi des traitements destinés à régulariser le rythme. Enfin, puisque la fibrillation est due à une stimulation électrique anarchique du cœur, la solution radicale consiste à détruire les zones responsables. Après son AVC, Marie a subi cette intervention. « Avec un cathéter qui va jusqu’au cœur, le chirurgien a cautérisé les foyers qui provoquaient la fibrillation. L’opération a duré deux heures et demie. Le lendemain, je suis sortie de l’hôpital. Depuis, je n’ai plus eu la moindre crise et suis suivie par un cardiologue. »

Côté prévention 

Rien de tel que d’avoir une bonne hygiène de vie pour protéger son cœur et le préserver de la fibrillation atriale. A partir de 40 ans, il faut veiller à pratiquer régulièrement une activité physique, manger léger, dormir suffisamment, surveiller sa tension…

>A découvrir également : Congélation des ovocytes : pour qui ? Comment ?

Source: Lire L’Article Complet