La Flamme : quel entraînement intensif a suivi Jonathan Cohen ?

A partir du lundi 12 octobre 2020, Canal + diffuse La Flamme, la nouvelle série de Jonathan Cohen dans laquelle il interprète le rôle principal. Pour tenir le personnage du nouveau Bachelor, il n’a pas hésité à donner de sa personne.

Jonathan Cohen est sur tous les fronts depuis le déconfinement. Alors qu’il est à l’affiche d’Énorme, en salles, et de Family Business sur Netflix, il est à la tête d’une nouvelle série Canal+ dont les premiers épisodes sont diffusés ce lundi 12 octobre 2020. Il s’agit de La Flamme, une parodie hilarante de télé-réalité façon Bachelor. Et dans le rôle de ce nouveau Bachelor à la fois narcissique, misogyne, mais pourtant attachant, Jonathan Cohen. Quelques heures avant la diffusion des premiers numéros de cette série, le co-créateur était sur le plateau de C à vous accompagné de Marie-Pierre Casey et d’Ana Girardot. Anne-Elisabeth Lemoine en a profité pour lui demander comment il s’était préparé pour ce rôle.

"Il était tellement bête qu’il fallait qu’il soit un minimum attrayant, un peu joli. Il fallait qu’il soit clairement beau-gosse parce que tous les bachelors sont relativement beaux. Moi qui n’ait pas eu un départ facile dans la vie, il a quand même fallut que je travaille pas mal le body. J’ai fait cinq heures de sport par semaine pendant un an", a-t-il révélé sur le plateau de France 5. Jonathan Cohen promet d’ailleurs que le résultat est plutôt satisfaisant. "Vous pourrez le constater dans la piscine."

Jonathan Cohen a perdu des abdos pendant le tournage

Pourtant, comme l’a rappelé Ana Girardot, la scène dans la piscine est arrivée six semaines après le début du tournage, donc elle a assure que Jonathan Cohen n’était plus autant affûté qu’au tout début. "C’est vrai que j’avais un peu moins d’abdos. J’en avais plus que deux sur six", a-t-il encore déclaré en rigolant. Il ne fait aucun doute que cette nouvelle série devrait faire rire les téléspectateurs et donner une petite bouffée d’oxygène en pleine période de crise très compliquée à vivre.

Source: Lire L’Article Complet