La fondatrice des Trans Musicales de Rennes Béatrice Macé quitte l’équipe

C’est un des piliers des Trans Musicales de Rennes qui a fait ses valises. Présente depuis la première édition en 1979, la cofondatrice du festival Béatrice Macé a annoncé qu’elle quittait l’équipe organisatrice. La raison ? Son élection au conseil régional de Bretagne. Membre
de la liste du socialiste Loïg Chesnais-Girard, Béatrice Macé est devenue vendredi vice-présidente à la culture, aux droits culturels et à l’éducation artistique. « Le conseil d’administration de l’ATM prend acte ce jour de la décision de Béatrice Macé de quitter ses fonctions de Direction générale au sein de l’association Trans Musicales », a fait savoir la présidente Samia Djitli sur les réseaux sociaux.

Agée de 63 ans, la nouvelle élue quitte un navire qu’elle avait largement contribué à bâtir il y a plus de quarante ans. La légende raconte que c’est elle qui a poussé pour que le festival se déroule en décembre, et non plus en juin. La raison de ce choix était pratique. En juin, bon nombre d’étudiants étaient pris par les examens. En 1979, Béatrice Macé, Jean-Louis Brossard et Hervé Bordier, parti à Toulouse pour y fonder le festival Rio Loco, avaient créé les Trans Musicales pour mettre en avant la scène locale. « À l’époque, on était une bande de potes passionnés de musique qui se retrouvaient au bar de l’Épée et sur tous les concerts rennais », racontait il y a peu Jean-Louis Brossard, programmateur historique toujours en poste aux Trans. Le binôme avait été fait
chevalier de la Légion d’honneur l’an dernier.

Béatrice Macé n’est pas la seule élue à quitter ses fonctions dans le « civil » pour une carrière politique. Nommé vice-président à la vie étudiante, à l’enseignement supérieur et à la recherche, Olivier David a quitté la présidence de l’université Rennes 2.

Source: Lire L’Article Complet