La Grande illusion : de quelle histoire vraie ce film s’inspire-t-il ?

Diffusé dimanche 27 décembre 2020 à partir de 21h05 sur C8, le film La Grande illusion a trouvé sa source dans une histoire qui s’est réellement produite. Télé Star vous dévoilé aujourd’hui laquelle.

Considéré comme l’un des plus grands chef-d’œuvres du cinéma, le film La Grande illusion, réalisé par Jean Renoir, sera rediffusé sur C8 dimanche 27 décembre 2020, à partir de 21h05. Sorti dans les salles obscures en 1937, ce long-métrage devait initialement s’appeler Les Aventures du lieutenant Maréchal, car ce personnage étant le seul présent du début à la fin. Le scénario d’origine devait d’ailleurs se concentrer sur les relations entre le personnage du lieutenant Maréchal et celui du capitaine de Boëldieu. Finalement, le titre de ce film reprend littéralement celui d’un essai de Norman Angell, paru en France en 1910.

Comme beaucoup d’autres long-métrages, La Grande illusion trouve ses origines dans une histoire qui s’est réellement produite. En fait, le film s’inspire des récits d’évasion du Général Armand Pinsard. Jean Renoir l’avait rencontré pendant la Première Guerre mondiale. Les deux hommes se perdirent de vue pendant la guerre, mais se retrouvèrent par hasard en 1934, pendant le tournage du film Toni. Le Général Pinsard raconta alors sa captivité en Allemagne et son évasion à Jean Renoir, qui s’en est inspiré pour écrire un premier scénario avec Charles Spaak. Le projet s’intitulait alors L’évasion de Pinsard. Le cinéaste a finalement choisi La Grande illusion "parce qu’il ne voulait rien dire de précis" avec le titre de son film.

La Grande illusion : un film censuré par le régime Nazi

S’il est considéré aujourd’hui comme une œuvre mythique du 7ème art, La Grande illusion ne faisait clairement pas l’unanimité, si ce n’est contre elle, au sein du régime Nazi à l’époque. Le fait que le jury du Festival de Venise osa lui attribuer le prix de "La Meilleure contribution artistique" en 1937 provoqua la colère des autorités mussoliniennes et nazies. Joseph Goebbels chercha notamment à en détruire toutes les copies.

Ce film fut interdit en Italie par le gouvernement Mussolini, en Allemagne par le régime Nazi, puis enfin en France, par les autorités d’occupation, le 1er octobre 1940. Par ailleurs, La Grande illusion reçut un accueil mitigé dans les démocraties occidentales. Tandis que le Ministre socialiste Paul-Henri Spaak l’interdit en Belgique, et que Winston Churchill le condamne en Grande-Bretagne, le président Roosevelt (USA) a déclaré que "tous les démocrates du monde devraient voir ce film".

Source: Lire L’Article Complet