La grippe sera-t-elle particulièrement sévère cet hiver ?

De premiers éléments venus d’Europe suggèrent une arrivée précoce du virus et une efficacité potentiellement moindre du vaccin. On fait le point.

Restez informée

Après un hiver sans grippe et face à la possible co-infection avec le coronavirus, doit-on s’alarmer de la grippe cet hiver ? Des premiers éléments venus d’Europe suscitent l’inquiétude. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) note une présence précoce de circulation du virus, en particulier en Croatie. Mais ce n’est pas tout. « La principale souche signalée au cours du dernier mois, A(H3N2), qui affecte de manière disproportionnée les personnes âgées, est associée à une efficacité moindre du vaccin. C’est un signe que la prochaine saison grippale pourrait être sévère », indique-t-il.

Pas question de faire l’impasse sur le vaccin : les autorités de santé, le Pr Fischer (président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale) en tête, appellent les seniors à la double vaccination grippe + Covid sans attendre. Pasi Penttinen, le responsable du programme de lutte contre la grippe de l’ECDC, confirme à nos confrères de La Dépêche qu’« une forte augmentation des infections grippales pendant la pandémie de Covid-19 en cours pourrait avoir de graves conséquences ».

Les personnes âgées de plus de 65 ans sont à haut risque de développer des complications (comme une pneumonie) si elles contractent l’une ou l’autre, voire les deux maladies respiratoires. La vaccination contre la grippe diminue les formes graves et le recours aux soins intensifs chez les personnes à risque et protège aussi de complications comme la thrombose veineuse et l’accident vasculaire cérébral.

L’importance de la double vaccination et des gestes barrières

Le dernier bulletin épidémiologique de Santé publique France, ce 28 octobre, indique une accélération de la circulation du Covid-19. L’augmentation du taux d’incidence est confirmée et les admissions à l’hôpital et en soins critiques sont à nouveau en hausse. Alors que parmi les plus de 65 ans, seulement 17% ont reçu un rappel contre le Covid, les autorités de santé encouragent les seniors à se faire injecter leur troisième dose au plus vite (seule condition : respecter un délai de six mois après la deuxième vaccination) et de se rapprocher de leur médecin traitant pour se faire piquer contre la grippe.

Sans oublier le maintien des gestes barrières, qui offrent une protection supplémentaire et très efficace à cette population à risque. On se souvient bien que l’hiver dernier la grippe (et d’autres virus comme la gastro-entérite) avait très peu circulé en raison de la distanciation sociale et de mesures barrières rigoureuses. Cet hiver, même si ces virus respiratoires se montrent plus nombreux ou virulents, nous avons donc la capacité à prévenir au maximum leurs impacts.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : un numéro vert pour vacciner les plus âgés directement chez eux

⋙ Covid-19 : le premier traitement oral contre la maladie bientôt disponible ?

⋙ Se faire vacciner le même jour contre le Covid et la grippe, c’est sans danger

Source: Lire L’Article Complet