La Mule : ce film est-il inspiré d’une histoire vraie ?

À l’occasion de la première diffusion en clair du film La Mule dimanche 12 juin 2022, à partir 21h05 sur TF1 séries films, Télé Star vous révèle si le scénario de ce long-métrage est basé sur une histoire qui s’est réellement produite ou pas.

Sorti au cinéma en 2018, le film intitulé La Mule, porté par Clint Eastwood, Bradley Cooper, Andy Garcia et Laurence Fishburne, sera diffusé pour la première fois en clair dimanche 12 juin 2022, à partir de 21h05 sur TF1 séries films. Réalisé par Clint Eastwood, ce long-métrage met en scène le personnage d’Earl Stone, incarné à l’écran par le cinéaste. Ce paisible horticulteur âgé de plus de 80 ans, ancien combattant de la guerre de Corée, est endetté jusqu’au cou. Sans perspective réelle d’emploi, il accepte un travail particulièrement facile et lucratif : celui de chauffeur. On lui demande seulement de transporter des sacs d’une ville à une autre au volant de son vieux pick-up.

Il découvre assez rapidement qu’il s’agit de drogue et qu’il travaille pour le compte d’un cartel mexicain : un go fast apaisé, pense-t-il. Mais alors que ses factures passent au rayon des mauvais souvenirs, le poids de son passé refait surface : aider la famille et les amis. Il ne peut donc pas s’empêcher de leur venir en aide en poursuivant cette activité. Mais il va falloir faire vite, car Colin Bates, un agent de la Drug Enforcement Administration (DEA, agence fédérale américaine luttant contre le trafic de drogues), interprété par Bradley Cooper, se met à traquer ce passeur efficace. Doté d’un budget de production de 50 millions de dollars, ce long-métrage fut un succès durant son exploitation en salles, étant donné qu’il a récolté près de 175 millions de dollars de recettes.

La Mule : le grand retour de Clint Eastwood devant la caméra

En fait, La Mule est inspiré de la vie d’un certain Leo Sharp, rebaptisé Earl Stone dans le film. Vétéran de la Seconde Guerre mondiale, il est devenu, dans les années 80, le transporteur de drogue le plus âgé et le plus prolifique du Cartel de Sinaloa. "La meilleure mule de l’histoire du cartel de Sinaloa était celui auquel on s’attendait le moins : un vieux monsieur de 90 ans qui voyageait pour son travail. Ils l’adoraient. Ils le recevaient comme un roi et le laissaient faire ce qu’il voulait. C’est à partir de là que j’ai commencé", a expliqué le scénariste Nick Schenk. Pour l’anecdote, Clint Eastwood signe avec ce long-métrage son retour devant la caméra après 6 ans d’absence. Sa dernière apparition remontait au film baptisé Une nouvelle chance, sorti au cinéma en 2012.

Source: Lire L’Article Complet