La pêche, riche en vitamine C

Combiner plaisir et bienfaits

View this post on Instagram

Let's talk JUICE Is there enough of it In your life? 🍊🍑 It's peach season in Nepal. Their sheer abundance Their shameless sunny colours Their sweet dripping juice Reminds me of true wealth Of overflowing riches Of a life lived with fullness. 💖 How about your life? Is your daily routine One of dried out abricots, Sour lemons, Overripe plums? 🤔 Do not dispair, Seasons change Nothing is permanent Everything changes. . Answer This one question: What's missing in your life? ❓❓❓ Let me know In the comments below. And sign up for the Free Mini-Course "Live Your Truth" (link in bio) To bring the JUICE Back into your life! 🍍🍑🍓 . . . . . #juice #juicecleanse #juicewrld #innerpilgrim #peachy #peach #peaches #happylife #nepal #impermanence #changeisgood #change #wealth #wealthy #pic #picoftheday #travelphotography #travelgram #spirituality #acceptance #summer #foodporn #food #followback #f4f #followforfollow #photooftheday #happy

A post shared by Karin Peeters, Coach&Therapist (@inner.pilgrim) on

La pêche est avant tout une excellente source de vitamine C, soit un peu plus de 10 % des apports recommandés. Elle reste donc un fruit très conseillé lors des fortes chaleurs pour ses effets sur le système circulatoire. Autre vitamine essentielle qui la compose : la provitamine A, ou les caroténoïdes, aux effets bénéfiques sur la peau avec des propriétés antioxydantes.

La pêche peut donc aussi avoir un rôle protecteur dans la prévention de certaines maladies grâce à ses antioxydants comme dans la plupart des fruits et légumes.

Néanmoins, si le fruit frais présente tous ces bienfaits, les pêches en conserve, quant à elles, perdent un peu de leurs éléments bienfaisants. Elles perdraient 30 % à 40 % des composés phénoliques, ces fameux antioxydants au rôle de protecteurs.

Quelle pêche choisir  ? 

Entre la pêche à la chair blanche et celle à la chair jaune, il est conseillé de favoriser la première, qui a une concentration plus forte en composés phénoliques. Elles sont donc plus antioxydantes que les secondes. Néanmoins, c’est dans la pelure que se trouvent les éléments les plus importants.

Cueillie tout juste mûre, mais encore ferme, la pêche gagne à mûrir quelques jours à température ambiante avant d’être consommée. On les conserve dan un sac en papier -jamais en plastique- pour accélérer le mûrissement.

Source: Lire L’Article Complet