L'accès à l'avortement contesté aux Etats-Unis, l'Allemagne rend la vaccination obligatoire et les chasseurs de fantômes de retour au cinéma

1973, Cour Suprême des Etats-Unis. Les neufs juges constitutionnels légalisent l’avortement dans le pays jusqu’à 22 semaines de grossesse. Depuis, le pays se déchire sur la question et les débats ne se sont jamais vraiment apaisés, mais la Cour Suprême a toujours protégé sa jurisprudence. 

Sauf que Donald Trump est passé par là. Aujourd’hui, la Cour compte 6 juges conservateurs, dont trois nommés par le président républicain. La Cour, qui avait refusé de se prononcer sur la loi texane, a accepté de se saisir d’une loi de l’Etat du Mississippi qui interdit les IVG après 15 semaines de grossesse. Sébastien Paour, correspondant de Radio France à Washington, nous raconte les débats tendus qui secouent encore aujourd’hui les Etats-Unis sur le sujet et le combat des Texanes pour continuer à accéder à l’avortement.

Bientôt tous vaccinés ?

Le variant Omicron a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières terrestres… et à ouvrir une autre frontière, ligne rouge en Europe depuis le début de la pandémie : la vaccination obligatoire pour tous. Le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz veut une loi avant la fin de l’année. 

La Grèce va l’imposer aux plus de 60 ans tandis que l’Autriche a fixé la limite :au 1er février, tout le monde devra être vacciné. Conséquence de tout ça : la question se repose en France alors que plusieurs personnalités politiques, de Yannick Jadot à François Bayrou soutiennent cette idée. Mais le gouvernement y oppose pour l’instant une fin de non-recevoir, préférant miser sur l’incitation. 

La nostalgie ectosplasmique sur grand écran

Des chasseurs de fantômes équipés d’un aspirateur à ectoplasme, ça vous dit quelque chose ? « SOS Fantômes : L’Héritage » qui sort aujourd’hui dans les salles est la suite du film culte de 1984. Et ce n’est pas la première fois qu’Hollywood redonne vie à des films des années 80 pour tenter de séduire des téléspectateurs. Matteu Maestracci, spécialiste cinéma à la rédaction de franceinfo analyse cette tendance à la nostalgie… et parfois à la paresse.

Invités : Sébastien Paour, correspondant de franceinfo aux Etats-Unis, et Matteu Maestracci du service culture de franceinfo

Retrouvez « Le Quart d’Heure » du lundi au vendredi sur franceinfo, sur l’application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer …).

Source: Lire L’Article Complet