L'astuce géniale d'un scientifique pour cuire un œuf à la perfection

Vous avez du mal à les pocher ? Les cuire à la coque ? Les faire durs ? Cette petite méthode mathématique pourrait peut-être vous aider à résoudre le problème.

Les œufs sont probablement les aliments les plus versatiles. On peut les déguster sous toutes les formes possibles et imaginables : pochés, mollet, sautés, au plat, à la coque, brouillés, cocotte, etc. Ils entrent également dans la préparation de bon nombre de recettes, de l’apéritif au dessert. Mais maîtrisons-nous tous leur cuisson ? Certaines cuissons de l’œuf relèvent d’un travail de minutie et d’attention pour obtenir le résultat escompté. Un professeur de physique quantique a élaboré une équation à priori infaillible qui pourrait bien nous simplifier l’existence.

Comment savoir combien de temps cuire ses œufs ?

En temps normal, on estime à six minutes environ le temps d’ébullition pour un œuf mollet, et à neuf pour qu’il soit dur. Mais même en suivant ces directives, il arrive parfois que l’on se retrouve au bout de 10 minutes avec un œuf au cœur encore coulant. Et pour cause, cuire un œuf n’est pas une science exacte. Ou peut-être que si ? Le physicien Miłosz Panfil a mis en place un système qui permet d’évaluer le nombre exact de minutes nécessaires à la cuisson de votre œuf en fonction de caractéristiques bien précises. Pour lui, à chaque œuf son temps de cuisson selon sa taille, sa température et l’altitude à laquelle vous vous trouvez.

Cuire ses œufs avec des maths

Si vous n’aimiez pas trop les maths à l’école, c’est peut-être le moment de vous y remettre. Dans ce problème, vous revenez du marché avez un œuf et avez moins d’une heure pour le cuire d’une des différentes façons possibles. Tout cela, à la perfection. Le physicien a élaboré une équation qui sert à déterminer les paramètres idéaux pour la cuisson d’un œuf, la voici :

t = m x K x log(rjb * (Tœuf – Teau)/(T – Teau))

Comme le rapporte Maxi Sciences, les données utilisées pour réaliser l’équation sont :

  • t = temps
  • m = masse
  • K = conductivité thermale de l’œuf
  • rjb = ratio jaune/blanc
  • Tœuf = température de l’œuf
  • Teau = température de l’eau
  • T = température entre le jaune et le blanc.

Lorsqu’un œuf cuit, c’est le blanc qui prend en premier, d’où l’intérêt de calculer la différence de température entre les deux. “Cette dernière doit être maintenue à 77°C maximum pour un œuf dur, afin d’éviter le mélange du sulfure d’hydrogène du blanc avec le fer du jaune“, explique le site. Quel intérêt de connaître l’altitude ? Eh bien c’est simple. Plus vous êtes haut, plus la température ambiante est basse, et plus l’eau a du mal à être portée à ébullition. À très haute altitude, elle ne parvient pas à atteindre les 100 degrés (températures à laquelle l’eau bout). Tous ces paramètres entrent donc en considération dans le calcul du temps idéal pour la cuisson parfaite de votre œuf. Si vous êtes curieux de tester l’équation, sortez la balance et le thermomètre. Mais pas de panique, pas besoin d’une calculatrice, un calculateur en ligne est disponible ici pour avoir le résultat à la seconde près.

A lire aussi :

⋙ 7 recettes faciles avec des œufs

⋙ Les erreurs à ne pas faire avec les œufs

⋙ 5 recettes faciles et originales à faire avec des œufs

Source: Lire L’Article Complet