L'Attaque des Titans : Chapitre 137, Armin ou le monde. Notre critique

Le chapitre 137 de l’Attaque des titans nous montre une fin qui arrive, et qui ne fera pas l’économie de sacrifices douloureux…

Les Eldiens auront finalement atteint leur but ! En plein affrontement sur le dos d’Eren face à une nuée de titans, les derniers membres de l’alliance encore valides auront finalement bénéficié in extremis d’une aide inattendue : celle de leurs prédécesseurs dans la possession des 9 titans primordiaux. Et cette armée de secours signée Sieg – qui connaît un dernier moment de grâce avant la clôture définitive de son contentieux avec Livaï – et Armin permet à Jean d’atteindre le détonateur permettant d’exploser le cou d’Eren ; déflagration appuyée par Reiner qui empêche le parasite de se reformer, et par Armin qui achève la bête par une détonation nucléaire en mode attentat suicide… Le sacrifice ultime qui met fin au Grand Terrassement !

Un chapitre ambivalent. Si la fin d’un membre du gang des trois, que l’on suit depuis le chapitre numéro 1, prend particulièrement aux tripes, il est difficile de ne pas avoir un goût amer au fond de la gorge face au déroulé des hostilités. La remontée à la surface de tous les anciens shifters comme Bertoldt grâce à la “connexion” du chemin où était descendu Armin fait un peu facilité scénaristique. Un constat appuyé par le fait que l’ensemble des héros, le jeune blond mis à part, réussissent à s’en sortir dans un combat à 1 contre 1000. Difficile à avaler quand on a adoré le réalisme rude de Shingeki no Kyojin où, si l’on est face à une situation impossible, en général, on meurt ! Reste maintenant à voir si Isayama est réellement en train de nous construire une sorte de demi-happy end, où s’il a un dernier twist dans sa manche à nous proposer.

Source: Lire L’Article Complet