« Le génie des Modernes » interroge le classique au XXIe siècle

  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « Le génie des Modernes » de Lionel Esparza, paru le 21 avril 2021 aux Éditions Premières Loges.

Christian Dorsan, contributeur du groupe de lecture 20 Minutes, vous recommande Le génie des Modernes, paru le 21 avril 2021 aux Éditions Premières Loges. Et l’auteur, Lionel Esparza, répond à ses questions sur le déclin de la musique classique.
 

Sa citation préférée :

« La scène lyrique était la principale distraction collective, un miroir où les sociétés se représentaient, s’admiraient, se testaient, un vecteur de passions nationales (…) l’épicentre de la société du spectacle et le cœur de la fabrique des hommes. »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce qu’avant la reprise des salles de spectacles, il est intéressant d’avoir une visibilité sur la musique classique. Le rapport affectif que nous entretenons avec elle est ambivalent : délaissée par le public, elle apparaît comme un parent éloigné à qui on ne rend plus visite mais dont sa disparition nous affecterait. La musique classique ne fait plus partie du référentiel culturel, l’audiovisuel et la production d’autres types de musique l’ont rendu obsolète. Elle souffre d’une image poussiéreuse et nous avons tort d’opposer la musique actuelle à la musique dite classique.
  • Parce que Lionel Esparza explore toutes les pistes de ce désamour du classique : le fossé entre cette culture et de celle dite populaire, l’avènement de la radio et du commerce du disque, la non-diversification des créations, les querelles des chapelles, les programmations figées sur un répertoire connu… Lionel Esparza nous apprend que la musique était autrefois considérée comme un divertissement, un spectacle sur scène comme dans la salle, lieu de vie bruyant où l’œuvre présentée n’était guère écoutée.
  • Parce que vous apprendrez que les compositeurs ont longtemps été considérés comme des valets au service de leur mécène et n’avaient aucune reconnaissance. Il faudra attendre Beethoven pour que la musique soit écoutée à sa juste valeur et Liszt pour que le musicien jouisse d’un statut particulier auprès des amateurs de musique.
  • Parce que Lionel Esparza nous éclaire sur le rôle spirituel de la musique : « C’est justement le sujet du livre, insiste-t-il lorsqu’on l’interroge : comment la sécularisation des sociétés européennes a progressivement réalisé, en guise de stade qu’on pourrait dire intermédiaire, le recyclage de formes de transcendance, religieuses au départ, dans les arts dits savants ou “légitimes”. La musique est devenue d’autant plus spirituelle que la société était moins religieuse »
  • Parce que parler du déclin du classique revient à parler du référentiel culturel et de ses mutations profondes : « On ne peut ignorer que la musique s’inscrit dans un environnement culturel auquel elle participe, reprend-il, même si elle y apparaît parfois comme une enclave. Réfléchir à son sujet impose donc bien sûr de considérer l’entièreté du paysage artistique et culturel. »
  • Parce que le devenir de la musique classique semble assez sombre. Nous avons posé la question à Lionel Esparza : votre constat est plutôt lucide, quel tableau pouvez-vous esquisser pour l’avenir ? « Difficile à dire : je crois que la crise sanitaire ne change rien, elle se contente d’accélérer les processus. Dont celui d’une désaffection pour les formes les plus exigeantes de la musique. Ce n’est d’ailleurs ni bien, ni mal ; c’est un constat auquel les acteurs, musiciens en premier lieu, vont devoir s’adapter. »
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Lionel Esparza explique avec passion les raisons du déclin de la musique dite classique. Loin d’être un simple constat, il nous invite à comprendre cette crise profonde.

Les personnages. Musiciens, compositeurs, critiques, écrivains philosophes mais aussi les amateurs de musique, tout l’univers riche de la musique.

Les lieux. Europe.

L’époque. Du baroque à nos jours.

L’auteur. Lionel Esparza est l’animateur sur France Musique de l’émission Relax et est également chroniqueur dans le magazine Opéra.

Ce livre a été lu avec étonnement, passion, intérêt, cet essai dépasse la musique classique pour parler de l’humanité et son déclin vers une société de loisir qui cherche à tout prix la facilité d’esprit.

Acheter ce livre sur Amazon

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Source: Lire L’Article Complet