Le livre du mois : Résidences présidentielles d’Adrien Goetz et Ambroise Tézenas

À quelques mois de l’élection présidentielle, les lieux de pouvoir postés aux quatre coins de l’Hexagone attisent plus encore la curiosité. Qui n’a jamais rêvé de jeter un coup d’œil à la dérobée entre les grilles du Palais de l’Élysée ou entre les pins imposants qui dissimulent le fort de Brégançon ? À travers les clichés du photographe Ambroise Tézenas et les écrits de l’écrivain Adrien Goetz, le nouveau livre publié aux éditions Flammarion tâche de percer le mystère qui entoure les “Résidences Présidentielles” et nous y fait pénétrer. 

Des incarnations de l’art de vivre à la française

Des célèbres palais de l’Élysée et Fort de Brégançon sur la Côte d’Azur, aux plus confidentiels Hôtel de Marigny à Paris et Pavillon de la Lanterne à Versailles en passant par le Palais de l’Alma situé à quelques pas de la tour Eiffel, ce nouvel ouvrage fait entrer le lecteur dans ces lieux hautement symboliques que les différents chefs d’État viennent à chaque mandat réinterpréter. Car derrière les façades impérieuses, ces résidences tiennent lieu d’incarnation de l’art de vivre à la française combiné à une communication ultra codée. Plus que de simples “machines à gouverner”, elles demeurent le théâtre de tous les antagonismes entre réunions en petit comité et conférences de presse, intimité et représentation.

Au fil des photographies inédites capturées par Ambroise Tézenas, on découvre le décor rutilant du salon Pompadour et du bureau présidentiel, on fait un détour dans les années 70 avec les clichés de la salle à manger Paulin du temps des Pompidou, on observe les détails époustouflants du plafond de la salle des fêtes, on pénètre dans les cuisines de l’Élysée où certaines casseroles en cuivre portent des marques attestant d’un long passé et on déambule dans les nombreux jardins parfaitement entretenus par le fleuron des paysagistes. Vitrines vivantes du savoir-faire tricolore, ces lieux pour la plupart meublés avec les collections du Mobilier national sont racontés par Adrien Goetz à travers les récits de leurs conceptions doublées d’anecdotes historiques parfois facétieuses. On y apprend par exemple qu’aucune de ces demeures n’a été conçue, à l’origine, pour être un palais. 

  • Le livre du mois : Charlotte Perriand : comment voulons-nous vivre ?
  • Le livre du mois : Les Assises du temps perdu d’Anthony Guerrée

Un héritage patrimonial exceptionnel 

Au-delà de l’héritage exceptionnel qu’il incarne, ce patrimoine reste le témoin vibrant des différents quinquennats des présidents de la République. C’est notamment grâce au décor, au mobilier choisi et aux œuvres accrochées aux murs que chaque chef d’État a pu créer une rupture significative ou au contraire une continuité avec son prédécesseur. Bien que les grandes figures françaises soient au cœur de ce beau livre, l’auteur et le photographe mettent aussi et surtout en exergue le travail d’orfèvre achevé par des artisans d’exception et artistes de l’ombre qui contribuent à perpétuer la mémoire de ces lieux de pouvoir

Découvrez quelques clichés rares des intérieurs de ces résidences présidentielles. 

————-

Résidences présidentielles d’Adrien Goetz et Ambroise Tézenas, aux éditions Flammarion 

La salle des fêtes

Le salon de la Cartographie

Le salon des Glaces

Le salon Pompadour

Le salon Doré

Le pavillon de la Lanterne

Le service de table "Bleu Élysée"

Le salon Cléopâtre

Le fort de Brégançon

Résidences présidentielles


Source: Lire L’Article Complet