Le vaccin d'AstraZeneca utilisé en France aurait une efficacité "limitée" contre ce variant

Le vaccin d’AstraZeneca était très attendu. Dès le début de l’été 2020, la France s’était positionnée dessus, signant même un accord de principe pour réserver des millions de doses. Depuis ce samedi 6 février, ce nouveau vaccin est délivré en France et 273 000 doses seront réparties à travers le pays cette semaine. Très différent des deux autres vaccins dont nous disposions jusqu’à aujourd’hui, il est pourtant déjà remis en cause.

  • Le pape appelle l'armée birmane à promouvoir une "coexistence démocratique"

    AFP

  • En Inde, un glacier de l'Himalaya s'effondre : au moins 7 morts et une centaine de disparus

    Gentside

  • Venise : un carnaval inédit sans touristes

    Le Figaro

  • Quand les musées sont fermés, les galeries sont pleines

    AFP

  • Mayotte reconfiné pour au moins trois semaines

    AFP

  • Birmanie : des milliers de manifestants contre le coup d'Etat

    AFP

  • À Saintes, la Charente poursuit sa crue historique forçant les évacuations d’urgence

    Le Figaro

  • À Lyon, un étrange phénomène météorologique rend le ciel orangé

    Le Figaro

  • Dans les cités, des policiers à pied pour renouer avec la population

    AFP

  • Face au Covid-19, Christian Estrosi interdit les locations saisonnières pour une partie des vacances scolaires

    Le Figaro

  • Explosion à Bordeaux: un disparu et un blessé grave

    AFP

  • À l’aéroport de Roissy, Jean-Baptiste Djebbari assure que les contrôles aux frontières sont «stricts»

    Le Figaro

  • La Russie expulse une diplomate polonaise: images de l'ambassade de Pologne à Moscou

    AFP

  • Inondations dans le Sud-Ouest: Castex promet une déclaration de catastrophe naturelle «dans les meilleurs délais»

    Le Figaro


  • Le pape appelle l'armée birmane à promouvoir une "coexistence démocratique"
    Le pape François exhorte l'armée birmane à œuvrer pour une "coexistence démocratique" après le putsch militaire contre le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi.


    AFP


  • En Inde, un glacier de l'Himalaya s'effondre : au moins 7 morts et une centaine de disparus
    C'est une terrible catastrophe naturelle couplée à une tragédie humaine qui s'est déroulée ce dimanche 7 février en Inde.


    Gentside


  • Venise : un carnaval inédit sans touristes
    Sur la mythique place Saint-Marc à Venise, plongée dans un épais brouillard, flânent des couples déguisés en nobles de la Sérénissime et des enfants costumés s'aspergent de confettis. C'est le coup d'envoi du carnaval, mais version Covid, sans la foule habituelle de touristes. Avant la pandémie, le carnaval rapportait environ 70 millions d'euros, dépensés par une moyenne de 567.000 touristes, selon la commune de Venise.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Il serait seulement efficace à 22% contre le variant sud-africain

Le vaccin Astrazeneca/Oxford a été le premier à être validé par la communauté scientifique, au début du mois de décembre. Son efficacité était alors estimée à 70%, ce qui est très correct pour un vaccin mais bien moins que celles de ses concurrents de Pfizer/BioNTech ou de Moderna, efficaces à plus de 90%. Même le vaccin russe Spoutnik a obtenu de meilleurs résultats.

Alors qu’il devait être utilisé prochainement dans plusieurs pays, le vaccin d’AstraZeneca a connu un premier hic. L’Afrique du Sud a suspendu, dans la nuit du 7 au 8 février, son programme de vaccination contre le Covid-19 qui devait démarrer cette semaine. Une décision lourde de conséquences, prise à la suite de la parution d’une étude de l’université du Witwatersrand, à Johannesburg, qui annonce qu’il ne serait efficace qu’à 22% contre les formes modérées du variant sud-africain.

Ce vaccin est-il tout de même utile ?

Dans un communiqué sur cette étude, il est indiqué que “les premiers résultats semblent confirmer que la mutation du virus détectée en Afrique du Sud peut se transmettre à la population déjà vaccinée”. Un problème majeur quand on voit la vitesse à laquelle le variant se répand. “Nous pensons que notre vaccin protégera quand même contre les formes graves de la maladie”, a de son côté affirmé un porte-parole d’AstraZeneca.

Cela pose plusieurs questions, comme celle de son efficacité sur les autres variants, notamment le britannique de plus en plus présent en France. Le comité stratégique des experts en immunisation de l’Organisation mondiale de la santé se réunit ce lundi pour aborder le sujet et dévoiler des recommandations provisoires pour son utilisation.

Un vrai frein dans les campagnes de vaccination à travers le monde et en France, d’autant plus que ce vaccin était très attendu pour plusieurs raisons. En plus de pallier le manque de vaccins disponibles, il utilisait une technologie bien différente de ses concurrents. Il peut notamment être conservé six mois au réfrigérateur, ce qui est beaucoup plus simple et moins coûteux.

Source: Lire L’Article Complet