Les Français achètent-ils de plus en plus d’articles d’occasion ?

Après la crise qu’a connu la France, l’économie est en difficulté. Les comportements ont changé, en particulier ceux des acheteurs qui sont plus économes. Le marché de la seconde main connait de fait un nouvel essor.

Restez informée

La crise du coronavirus aura impacté notre santé presqu’autant que nos finances. Pendant les mois de confinement, beaucoup de Français se sont retrouvés sans travail et donc sans rentrée d’argent. Exit donc les dépenses superflues et le fast shopping pour de nombreux foyers. Pour répondre à des besoins de consommation, ils se sont tournés vers le marché de la seconde main qui, grâce à la crise, connaît un nouvel essor. Selon un sondage commandé en août par Site-annonce.fr, plus de 9 Français sur 10 achètent désormais d’occasion.

Un marché en pleine expansion

Aller à la brocante, aux vide-greniers, chiner, ou acheter ses vêtements à d’autres est devenue monnaie courante de nos jours. Ce qui surprend, c’est que post-confinement, le pourcentage de Français qui en ont fait une solution durable s’élève à 92%. Ils passeraient même plusieurs heures à écumer la toile ou les marchés pour trouver la perle rare. Selon l’étude, le phénomène est parti pour durer. Et pour cause, on peut quasiment tout acheter de seconde main, ce qui est quand même bien pratique. 43% des interrogés déclarent acheter ponctuellement un produit très précis, 24% admettent cibler régulièrement une même catégorie de produits. Pour les novices dans le domaine, 69% affirment qu’ils réitéreront l’expérience parce qu’ils en ont tiré satisfaction. Il faut dire aussi que la seconde main représente des économies phénoménales sur le budget d’un foyer puisqu’elle revient au moins 2 à 3 fois moins cher que du neuf. Une marge de prix très attractive si on fait la comparaison.

On achète quoi d’occasion ?

Des vêtements, des meubles, des jouets, des chaussures, de la maroquinerie : on peut s’approvisionner en tout auprès des vendeurs d’occasion. Mais pour des raisons souvent sanitaires ou pratique, certains éléments attirent plus que d’autres. Dans le top 5 des achats d’occasion, on retrouve les voitures (47%), les vêtements (44%), les livres (42%), ainsi que les jeux et jouets (40%). Au top des ventes d’occasion, on retrouve les meubles (51%) qui récoltent le plus grand intérêt de la part des acheteurs. Certainement parce que le vieux et le vintage sont indémodables en décoration, et que ces meubles arrivent avec une histoire. Mais aussi parce qu’acheter un lit, un bureau ou une commode de seconde main peut revenir des centaines d’euros moins cher que de l’acheter une fortune neuf en magasin.

Une démarche environnementale

Acheter d’occasion c’est bon pour le porte-monnaie, mais c’est aussi bon pour l’environnement. Acheter neuf tout le temps, c’est certes faire tourner l’économie, mais c’est aussi encourager la surproduction, la surexploitation des ressources et de l’énergie, de mauvaises conditions de travail dans certaines parties du monde et la pollution. Gardez à l’esprit que tout objet qui est réutilisé est un déchet en moins sur la planète. Aussi un vêtement que vous ne portez plus peut être le nouvel accessoire phare du placard de quelqu’un d’autre, votre vieille table de chevet sans couleur peut donner un charme rustique à la chambre à coucher d’une autre personne. Acheter d’occasion c’est donc aussi acheter responsable.

A lire aussi :

⋙ Vêtement, luxe, loisirs : l’occasion a tout bon !

⋙ Les Magasins U se lancent dans la vente d’objets d’occasion

⋙ Troc de légumes, graines ou palette de bois gratuites… Des bons plans pour votre jardin

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet