Les masques en tissu bientôt interdits en entreprise ?

Les masques artisanaux ne seront bientôt plus autorisés sur les lieux de travail. Découvrez pour quelle raison et quelles sont les alternatives autorisées.

Restez informée

Avec l’arrivée du variant anglais du virus plus contagieux que celui qu’on connaissait jusqu’à présent, les règles sanitaires en entreprise sont sur le point de changer en France. Un nouveau protocole devrait être mis en place sur les différents lieux de travail pour interdire certains masques aux salariés. Trois types de masques seront autorisés à la place pour éviter au maximum le risque de propagation du virus au sein des entreprises. Celui en tissu n’en fait pas partie. Explications.

Le masque en tissu bientôt interdits en entreprise

Les masques en tissus artisanaux, fabriqués à la maison ou achetés dans des petits commerces ne seront bientôt plus admis au travail. Selon les autorités sanitaires, ils n’auraient pas la couvrance ni la protection nécessaires pour limiter les risques de contagion entre les employés. Le ministre de la Santé Olivier Véran a par ailleurs déclaré que “ces masques offrent moins de capacité filtrante“, contrairement à ceux des grandes surfaces par exemple qui le sont à plus de 90%. Cité par Franceinfo, le secrétaire d’État chargé de la Santé au travail, Laurent Pietraszewski, a indiqué que “le protocole prévoira très vite que les masques artisanaux ne sont pas requis en entreprise“. Il a ajouté que ces mesures découlent des recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) qui a jugé insuffisante la protection fournie par ce type de masque. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Académie de médecine ont remis en question ces propos qui pour eux manquent de preuve scientifique, et affirmé que les masques artisanaux peuvent être portés sans risque par toutes les personnes en bonne santé, âgées de moins de 60 ans.

Qu’est-ce que je risque si je porte un masque artisanal ?

Le décret qui liste les masques autorisés en entreprise va bientôt être publié. Il s’agit des masques chirurgicaux jetables (que l’on utilise dans le médical et que l’on peut trouver en pharmacie), des masques FFP2 (jugé les plus protecteurs et les plus filtrants) et des masques en tissu industriels “de catégorie 1”. Rien n’indique pour l’heure que le port du masque artisanal (ou masque en tissu de catégorie 2) est passible d’une sanction ou d’une amende. Contrairement au non port du masque qui lui expose toujours les contrevenants à 135 euros d’amende forfaitaire. Quand bien même une sanction serait mise en place, il serait très difficile à l’œil de faire la distinction entre un masque en tissu de catégorie 1 acheté en magasin et un masque en tissu artisanal fabriqué chez vous depuis une machine à coudre. Aucune étiquette ni aucun logo n’est apposé sur le premier pour le différencier du second.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : les enfants peuvent-ils toujours porter des masques en tissu à l’école ?

⋙ Masques en tissu : pourquoi le Haut conseil de la santé publique déconseille leur utilisation ?

⋙ Masques artisanaux interdits : risquez-vous une amende si vous portez le mauvais masque ?

Source: Lire L’Article Complet