Les meilleurs restaurants pour faire la fête à Paris en 2019

Dîner, siroter un cocktail, danser un verre à la main… Tout est possible dans ces restaurants, QG des parisiens qui aiment s’amuser jusqu’au petit matin.

© Jérôme Galland

Ran
Parmi les restaurants les plus en vue de 2019, Ran accueille d'ores et déjà le tout-Paris pour faire la fête. Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, en lieu et place des appartements du Marquis de la Fayette, le restaurant est décoré par Tristan Auer (Le Crillon, Astair). Co-signée Moma Group et Black Code, ce restaurant d’inspiration nippone a de beaux jours devant lui.

L’ambiance : festive forcément, puisque Marc Zaffuto et Emmanuel d'Orazio – déjà derrière le Manko, font partie du projet.

Dans l’assiette : le chef ShuheiYamashita (ex Kinugawa Vendôme) twiste la cuisine nippone avec originalité. Le résultat ? Des sushis surprenants comme les makis california au crabe, concombre et menthe fraîche.
8, rue d'Anjou, 75008 Paris
www.ran-paris.com

Roxie
En plein cœur du Triangle d’Or, la dernière adresse de Laurent de Gourcuff rend hommage au Chicago de la Prohibition avec un décor aux airs de music-hall. Velours rouge, néons lumineux, nappes blanches… Tout y est.

L’ambiance : toute la nuit, un groupe de musique live interprète les plus grands classiques des années 1950 à nos jours. On danse jusqu’au petit matin, un cocktail Daisy Buchanan (vodka, liqueur de sureau, citron, champagne, fruits de la passion) à la main.

Dans l’assiette : teintées d’influences américaines, les portions sont généreuses à l’image du plat de spaghettis spicy au homard.
23, rue de Ponthieu, 75008 Paris
www.roxie-paris.com

© D Delmas

Noto
Au premier étage de la salle Pleyel, Noto est la trattoria Art déco pour laquelle la décoratrice Laura Gonzalez s’est inspirée des décors du film Le Guépard. Le résultat ? Un cocon feutré et élégant.

L’ambiance : elle va crescendo, du début de soirée relativement calme à la fin du dîner où l’on danse sur les banquettes… Le dîner est ponctué de performances de chanteurs live.

À la carte : une cuisine qui sent bon la Sicile. De Venise à Palerme en passant par les Pouilles, les recettes célèbrent les pâtes. On vous conseille de commander les tagliolini noires au homard et piment.

Noto, 252 bis, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris
www.noto-paris.com

© Romain Ricard

Le Piaf
Véritable nid de nuit décoré de velours rouge dans le VIIIe arrondissement de Paris, Le Piaf – une adresse du groupe Noctis, s’articule autour d’un restaurant français et d’un bar à cocktails planqué au sous-sol.

L’ambiance : au fil des airs du pianiste, la faune branchée se dévergonde doucement et en fin de repas, on danse sur les banquettes en se chamaillant le micro.

Dans l’assiette : de grands classiques de la cuisine française tels que le Parmentier de bœuf aux truffes ou les noix de Saint-Jacques rôties, accompagnées de potimarron châtaignes et clémentines.

38, rue Jean Mermoz, 75008 Paris
www.lepiaf-paris.com

© Jacob Khrist

Chez Oim
Direction le quartier de Pigalle, au premier étage du Bus Palladium, pour découvrir Chez Oim, le restaurant qui attire les fêtards –seulement- le mardi soir.

L’ambiance : de grandes tablées sympathisent avec le chef qui fait le show, chalumeau à la main.

Dans l’assiette : le chef Julien Sebagg signe une carte méditerranéenne, d’inspiration israélienne. Coup de cœur pour les choux de Bruxelles braisés à la noisette.

6, rue Pierre Fontaine, 75009 Paris,
www.chezoimparis.com

Froufrou
À la fois restaurant, café-théâtre et bar cancan, Froufrou est installé au sein du théâtre Edouard VII. Conduite par le Moma Group, l’adresse vient d’être revampée par le créateur Alexis Mabille sur fond de camaïeux de bleu et d’épais rideaux en velours sombre.

L’ambiance : si le volume de la musique grimpe au fil de la soirée, sachez qu’à la fin du dîner les couche-tard se donnent rendez-vous au sous-sol… Un speakeasy digne des années folles y est planqué. Au programme, des cocktails et des performances burlesques à la lueur des bougies.

À la carte : de la comfort-food de haut-vol signée du chef colombien Juan Arbelaez (également à la tête du Yaya) comme les coquillettes truffées au jambon ou des gnocchis maison aux langoustines.
Théâtre Edouard VII, 10 Édouard VII Square, 75009 Paris
www.moma-group.net

© Didier Delmas

Manko
Situé avenue Montaigne, au sous-sol du théâtre des Champs-Élysées et dans l’ancienne salle des ventes Drouot, le Manko fait office de restaurant, bar à cocktails et cabaret coquin… Dirigé par Marc Zaffuto et Emmanuel d’Orazio, c’est le repaire des noctambules confirmés.

L’ambiance : sulfureuse, surtout le vendredi et le samedi soir lorsque les spectacles burlesques enflamment la salle de cabaret. Le lieu idéal pour s’encanailler chic.

À la carte : une cuisine péruvienne où le ceviche, le vrai, est célébré sous toutes les formes par le chef Gastón Acurio. Notre plat préféré ? Le Clasico, un ceviche de poisson blanc à la patate douce, maïs et leche de tigre.
15, avenue Montaigne, 75008 Paris
www.manko-paris.com

Source: Lire L’Article Complet