Les restaurants les plus attendus de la rentrée 2020 à Paris | Vogue Paris

Un rooftop expert en cuisine nippone, une table gastronomique qui célèbre les légumes, un corner à mezze libanais… Tour d’horizon des meilleurs restaurants où s’attabler à Paris.

La scène food parisienne poursuit son expansion vertigineuse, avec toujours plus de restaurants qui ouvrent cette rentrée 2020. L'occasion de découvrir les nouvelles adresses du moment où déjeuner et dîner ce mois de septembre.

MUN 

Après Girafe, CoCo ou encore Perruche, Laurent de Gourcuff, aux commandes de Paris Society, inaugure, le 8 septembre prochain, MUN. Un nouveau rooftop, à la vue ravageuse, qui domine les Galeries Lafayette sur les Champs-Elysées. Décoré par Eve Von Romberg et Charlotte Besson‐Oberlin, le lieu mise sur un décor feutré aux influences d'Asie. Tandis qu'en cuisine, on retrouve les chefs Julien Chicoisne et Roland Puse qui déclinent le meilleur de la cuisine nippone. Le plus? Les desserts sont signés par Yann Couvreur
Ouverture: 8 septembre

© Romain Ricard

Marchon

Installé à l'angle de la rue Saint-Maur et de la rue Deguerry, derrière de grandes fenêtres où percent le soleil, Marchon est le premier restaurant d'Alexandre Marchon. Un chef autodidacte qui met à l'honneur les légumes de saison, accompagnés de viande ou de poisson dûment sourcés, servis en 3,5 ou 7 temps. Le plus? Le bar à chocolat et les dîners tardifs du vendredi soir pensés pour les noctambules.

© PierGab 

Tortuga

Après Créatures, le Moma Group (derrière La Fontaine Gaillon, La Gare…) et le chef Julien Sebbag imagine une nouvelle table de caractère au sommet des Galeries Lafayette Paris Haussmann. Plongeant sur les toits de Paris et réalisé par l’architecte Franklin Azzi et Pierre Marie à la direction artistique, le restaurant nommé Tortuga annonce un menu hautement iodé. A condition que le poisson soit saisonnier, local et sauvage uniquement. 
Ouverture: 7 septembre 

Silencio pop-up 

Sous la houlette du Silencio, ce restaurant éphémère s'organise autour d'un concept novateur. Situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, il convoque le savoir-faire de six chefs talentueux, confinés en Europe, qui y réalisent un menu à distance pendant un mois. Parmi les toques? Ixta Belfrage cheffe anglo-brésilienne autrice des livres de Yotam Ottolenghi, Frederik Bille Brahe expert en cuisine nordique, Giorgia Eugenia Goggi à la tête de la Masseria Moroseta dans les Pouilles, Alex Paganelli aux commandes de Deadhungry, David Zilber, gourou de la fermentation au restaurant Noma à Copenhague et Honey Spencer, sommelière militante de l’agriculture responsable à l’origine de la plateforme Bastarda.

MoSuke

Après EDO, terrasse éphémère située sur le parvis du Palais de Tokyo, Mory Sacko ouvre les portes de son premier restaurant à Paris. Rue Raymond Losserand, MoSuke permettra ainsi de découvrir l'étendu des talents culinaires du candidat très apprécié de la dernière édition de Top Chef. Au menu? Un savant mélange de cuisine japonaise et africaine, avec des options végétales.
Ouverture: 8 septembre

Pianoterra

C'est au pied de leur agence LAN, que les architectes Benoit Jallon et Umberto Napolitano viennent d'ouvrir les portes de Pianoterra. Un restaurant italien de bon goût où le menu est réalisé par Rosa Vanina. Inspirée par sa Sicile natale, la cheffe y décline des recettes conviviales proposées, chaque jour, sur une base végétarienne pouvant être agrémentée de poisson. Des exemples? Une caponata d’artichauts, des risottos d’asperges et de langoustines, des spaghettis aux oursins, du poulpe grillé, de la ventrêche de thon… Difficile de ne pas y trouver son bonheur.

© The Social Food

Eats Thyme

A la fois restaurant et épicerie, Eats Thyme célèbre la cuisine libanaise sous toutes ses formes. Mené par Carla Rebeiz, le lieu propose, tout au long de la journée, des grands classiques du genre mais aussi des recettes revisitées. Des exemples? Une mann’oushe, cette galette de blé bio fourrée, déclinée dans de multiples versions, des mezzés allant de la labné au zaatar, un fattoush agrémenté de sumac, du café blanc à la fleur d’oranger…Sans oublier le florilège de produits, rigoureusement sélectionnés auprès de petits producteurs du bassin méditerranéen, à remporter avec soi. 

© The Social Food

Le Mermoz

Si le restaurant n'est pas une nouveauté, Le Mermoz accueille, cette rentrée, un nouveau chef dans ses cuisines. Originaire de Californie, Thomas Graham (passé derrière les fourneaux d'Äponem) y revisite entièrement le menu. A découvrir? Une soupe à l’oignon, oeufs de truite de Banka, pistaches et réglisse sauvage; des épinards au beurre miso et sésame; couscous de saint-jacques aux coques… Le tout accompagné de bons crus. 


Source: Lire L’Article Complet