Letizia et Felipe d’Espagne : Déchets, WC et champion pour la fin de la tournée

Un mois et demi plus tard, le roi Felipe VI et la reine Letizia en ont terminé avec le tour d’Espagne entamé en juin dans les îles Canaries et dans le cadre du déconfinement. De manière assez symbolique, c’est en principauté des Asturies, région très liée à la monarchie et à l’épouse du souverain, que ce périple s’est achevé.

Et de dix-sept ! Un mois et demi après le coup d’envoi dans les îles Canaries, la tournée du déconfinement entreprise par le roi Felipe VI d’Espagne et la reine Letizia est arrivée à son terme, jeudi 30 juillet 2020. Dernière étape de ce marathon dans toutes les communautés autonomes du pays afin de prodiguer félicitations et soutien face à la pandémie de coronavirus et ses conséquences humaines et économiques : les Asturies.

Letizia, en toute élégance au milieu des déchets

Enfant du pays, elle qui est née à Oviedo et y a suivi sa scolarité jusqu’à ses 15 ans, lorsque sa famille a déménagé pour une petite commune de la région de Madrid, Letizia est souvent revenue en principauté des Asturies, dont elle fut la princesse au côté de Felipe tant que celui-ci détenait ce titre dévolu à l’héritier de la monarchie espagnole. Depuis son accession au trône en 2014, il est échu à leur fille aînée, la princesse Leonor, qui l’a honoré en engagement officiel pour la première fois en 2019.

Accueilli dans la matinée, en compagnie du ministre de la Culture et des Sports José Manuel Rodríguez Uribes, à Serín, commune de l’agglomération de Gijón, le couple royal a commencé sa journée par la visite d’un centre régional de traitement des déchets ! Guidés par le directeur du site, Felipe et Letizia, équipés de gilets de sécurité en plus de l’indispensable masque de protection (le monarque peut parfois compter sur ses filles pour le rappeler à l’ordre en cas d’oubli), ont pu découvrir tout le processus de gestion des ordures, une activité dont, comme d’autres, la poursuite était essentielle même au plus fort de la crise du coronavirus. 400 employés travaillent sur place et recyclent 800 000 tonnes de déchets – domestiques, commerciaux, industriels ou encore hospitaliers – chaque année. La collecte des déchets hospitaliers a d’ailleurs été assurée au mieux pendant l’épidémie.

Alliant l’utile et l’agréable, le roi et la reine, qui était vêtue d’une robe à imprimé léopard qui semble être une nouvelle venue dans son dressing, se sont ensuite rendus au parc du Cerro de Santa Catalina, haut lieu touristique de Gijon situé sur une petite péninsule au nord de la ville, pour y visiter l’exposition du 30e anniversaire de l’Elogio del Horizonte, monumentale oeuvre en béton du sculpteur basque Eduardo Chillido parfois surnommée, de manière imagée, “les WC de King Kong”… Profitant d’une promenade sur la colline où la sculpture est installée et d’où la vue est imprenable, le couple royal a aussi discuté avec des représentants de l’hôpital de Cabueñes, centre de référence COVID-19 à Gijón.

Retrouvailles avec Fernando Alonso… en chair et en os

Après le déjeuner, le roi Felipe et la reine Letizia ont quitté Gijón pour Llanera, où ils étaient attendus au Musée Fernando Alonso, inauguré en 2005, année du premier sacre mondial du pilote espagnol – qui était aussi le premier sacre d’un Espagnol en Formule 1. Le double champion du monde (2005-2006) et récipiendaire du Prix Prince des Asturies, qui vient d’annoncer son retour en F1 en 2021, était présent pour les accueillir et les accompagner dans leur visite des installations et leur rencontre avec les participants au stage d’été du Centre asturien d’Oviedo, une entité sportive et culturelle. Ils ont découvert le circuit de karting du site, l’espace dédié à la prévention routière et enfin le musée, où Alonso leur a montré le kart de ses premiers exploits, sa panoplie de casques, etc. Le couple royal et le coureur automobile s’étaient déjà vus il y a quelques semaines, mais en visioconférence, pendant le confinement, lors d’une réunion du couple royal avec les ambassadeurs de la Marque Espagne, dont le champion fait partie.

Ce vendredi 31 juillet, le roi Felipe VI poursuivait seul l’agenda officiel, prenant part à un Congrès des présidents des communautés autonomes.

Le couple royal et ses filles, la princesse Leonor et l’infante d’Espagne, partiront en fin de semaine prochaine à Palma de Majorque pour leur habituel séjour estival dans les Baléares. Des vacances qui, coronavirus oblige, ne seront pas tout à fait comme d’ordinaire. Outre les sorties familiales, qui seront probablement réduites, et la rencontre de la famille royale avec les médias au palais Marivent, qui pourrait avoir lieu en comité restreint (comme l’a fait la famille royale des Pays-Bas début juillet), la grande réception offerte au palais de la Almudaina pour la communauté des Baléares n’aura pas lieu, remplacée par des déplacements du couple royal.

Source: Lire L’Article Complet