L'exposition Klimt est prolongée aux Bassins de Lumières à Bordeaux | Vogue Paris

Les Bordelais vont pouvoir encore s’imprégner de l’œuvre de Klimt dans toutes ses dimensions, présentée au cœur des Bassins de Lumières, un nouveau centre d’art numérique niché dans son l’ancienne Base sous-marine.

Bordeaux accueillait en juin dernier Les Bassins de Lumières, son premier centre d'art numérique qui s'impose déjà comme le plus grand au monde. Et c'est une exposition immersive consacrée à Gustav Klimt qui ouvrait le bal, le spectaculaire (toujours) à l'horizon. Fermée durant la crise sanitaire, l'exposition est prolongée jusqu'au 31 mai 2021.

Le plus grand centre d'art numérique au monde

« Après l’Atelier des Lumières, nous sommes heureux de créer pour la ville de Bordeaux cet immense centre d’art numérique. Les Bassins de Lumières proposeront des expériences visuelles et sonores inoubliables dans un espace hors du commun, lieu de partage de la culture ouvert à tous les publics. » déclarait Bruno Monnier, Président de Culturespaces. Bordeaux a donc vu les choses en grand avec l'inauguration des Bassins de Lumières, qui s'impose déjà comme le plus grand centre d'art numérique au monde. Épousant les courbes de l'ancienne Base sous-marine, reconvertie depuis en lieu d'expositions, ce nouveau lieu artistique imaginé par Culturespaces mise sur la démesure. 13 000 m² de superficie totale, 12 000 m² de surface de projection, 4 bassins de 110 m de long, 90 vidéos projecteurs et 80 enceintes. Tout a été (bien) pensé pour plonger les visiteurs, les sens en éveil, dans l'œuvre des artistes à l'honneur des prochaines expositions proposées par le centre.

Gustav Klimt en majesté

Pour une inauguration d'une telle envergure, il faut frapper fort, et viser juste, surtout. Un pari relevé haut la main par les équipes de Culturespaces qui ouvraient les portes des Bassins de Lumières en juin 2020 avec une exposition grandiose consacrée à l’œuvre de Gustav Klimt. Quand on se souvient du succès phénoménal de l'exposition parisienne à l'Atelier des Lumières (plus d'1 million de visiteurs au compteur), on misait sur un engouement tout aussi conséquent à Bordeaux. L'exposition Klimt, d’or et de couleurs ouvrait donc le bal, immersion sensationnelle dans les plus belles peintures de Klimt, et de ses successeurs, qui se reflétaient dans l'eau des quatre bassins aménagés. En parallèle, un programme court était dédié à l’artiste allemand Paul Klee et l'œuvre digitale Ocean Data investissait le Cube, lieu à part dédié à la jeune création. Un rendez-vous avec le spectaculaire qui s'est arrêté brutalement en raison de la crise sanitaire en 2020. Portes closes encore aujourd'hui, l'exposition a été prolongée jusqu'au 30 mai 2021. Un ultime espoir pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de la découvrir.

Simulation : Gustav Klimt : Portrait d’Adele Bloch-Bauer I (détail), 1907, huile, or et argent sur toile, 140 x 140 cm, New York, Neue Galerie ; Œuvre préparatoire à la fresque d’Adolphe Stoclet, L’Arbre de Vie (détail), 1905-1906, technique mixte sur papier, 197,7 x 104,4 cm, Vienne, Österreichisches Museum für angewandte Kunst ; Le Baiser (détail), 1908, huile, or et argent sur toile, 180 x 180 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere ; Judith I (ou Judith avec la tête d’Holopherne) (détail), vers 1901, huile et placage d’or sur toile, 84 x 42 cm, Vienne, Österreischiche Galerie Belvedere ; Les Amies II (détail), 1916-1917, huile sur toile, 99 x 99 cm, Salsbourg, Galerie Welz, détruit dans l’incendie du château d’Immendorf en 1945

© Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images ; © akg-images / Erich Lessing ; © Heritage Images / Fine Art Images / akg-images

Simulation : Gustav Klimt : Le Baiser (détail), 1908, huile, or et argent sur toile, 180 x 180 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere ; Mort et vie (détail), 1911-1915, huile sur toile, 178 x 198 cm, Vienne, Leopold Museum ; Portrait de Mäda Primavesi (détail), vers 1912, huile sur toile, 150 x 110 cm, New York, Metropolitan Museum of Art, don d’André et Clara Mettens ; Serpents aquatiques II (Les Amies) (détail), 1904-1907, huile sur toile, 80 x 145 cm, Collection privée ; Mademoiselle Emilie Flöge (détail), 1901-1903, huile sur toile, 181 x 84 cm, Vienne, Wien Museum ; Jardin paysan avec fleurs de tournesol (détails), vers 1907, huile sur toile, 110 x 110 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere

© Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images / Erich Lessing ; © akg-images

Simulation : Gustav Klimt : Jardin paysan avec fleurs de tournesol (détail), vers 1907, huile sur toile, 110 x 110 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere ; Le Baiser (détail), 1908, huile, or et argent sur toile, 180 x 180 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere ; Arbres fruitiers à Attersee (détail), 1901, huile sur toile, 90 x 90 cm, Collection privée ; Champ de coquelicots (détail), 1907, huile sur toile, 110 x 110 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere

© Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images ; © akg-images / Erich Lessing ; © Heritage Images / Fine Art Images / akg-images

Simulation : Gustav Klimt : Œuvre préparatoire à la fresque d’Adolphe Stoclet, L’Arbre de Vie (détail), 1905-1906, technique mixte sur papier, 197,7 x 104,4 cm, Vienne, Österreichisches Museum für angewandte Kunst ; Portrait d’Adele Bloch-Bauer I (détail), 1907, huile, or et argent sur toile, 140 x 140 cm, New York, Neue Galerie ; Champ de coquelicots (détails), 1907, huile sur toile, 110 x 110 cm, Vienne, Österreichische Galerie Belvedere ; Mademoiselle Emilie Flöge (détails), 1902-1903, huile sur toile, 181 x 84 cm, Vienne, Wien Museum ;Hope II (détails), 1907-1908, huile et peinture d’or sur toile, 110 x 110 cm, New York, Museum of Modern Art

© Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images / Erich Lessing ; © akg-images ; © Bridgeman Images

Les Bassins de Lumières, Impasse Brown de Colstoun, 33000 Bordeaux, billetterie sur le site ouverture à partir du 19 mai 2021 bassins-lumiere.com

Source: Lire L’Article Complet