LGBTQIA+ : Une psy pratique des thérapies de conversion en se disant "LGBT-friendly", la polémique enfle

Depuis le reportage publié par Le Media, la polémique enfle sur les réseaux sociaux, forçant la thérapeute à répondre. 

“Renaître fille pour accepter son hétérosexualité”, c’est ce que propose une psychologue qu’a rencontré Jade Duong, journaliste pour Le Media. Sur son site internet, la thérapeute propose de “comprendre ses cohérences et ces incohérences entre son ressenti, ses désirs et sa réalité” pour les personnes LGBTQIA+ grâce à la méthode du rebirth intra-utérin aussi appelée O.R.I.U.S. C’est en caméra cachée que la journaliste s’est rendue chez cette psychologue : “Depuis plusieurs mois, je me questionne sur ma sexualité et je voulais savoir si vous consultiez mon cas ?”, explique-t-elle par sms avant de se présenter au cabinet sous l’identité de Louise, une jeune femme adoptée au Vietnam. Pour la psychologue, c’est évident, son attirance envers les femmes vient d’une peur de l’abandon liée à son adoption, sa seule solution ? La méthode du rebirth intra-utérin afin de la remettre dans le ventre de sa “vraie” mère “pour ressortir en tant que fille et pas en temps que garçon manqué”. Des propos étonnants alors qu’elle se présente comme “LGBT-friendly”. Alors quels sont les dangers ?

L’enquête de @jadedudu pour @LeMediaTV est sans équivoque: Elle prouve que des thérapeutes Français qui ont pignon sur rue dans de grandes villes, utilisent des méthodes profondément dangereuses pour “guérir de l’homosexualité ou de la transidentité”. https://t.co/np0TmOh98v 2/7

Ça fait flipper de se dire que Valérie Grumelin, qui pratique des thérapies de conversion, se dit elle-même “Psy LGBT-friendly” sur son site internet. Regardez comme c’est insidieux : pic.twitter.com/oVjtoXtrMg

Pour Benoît Berthe, porte-parole du collectif Rien à Guérir – qui lutte pour l’interdiction des thérapies de conversion en France – la thérapeute propose des “méthodes extrêmement dangereuses”. En effet, cette technique du rebirth intra-utérin a déjà causé la mort par asphyxie d’une Américaine de 10 ans. “Je suis choquée par cette campagne de discrédit de ma réputation. Je ne pratique pas la “technique de conversion de LGBT en Hétéro”, ni de “Rebirth Américain”, a répondu la psychologue sur sa page google, suite aux centaines d’avis négatifs qui fusent depuis quelques jours. Selon l’Association Fédérative Francophone des Organismes de Psychothérapie relationnelle et de Psychanalyse (AFFOP), la psychanalyste rencontrée ne serait dans aucun des organismes que regroupe l’AFFOP… Ce sont donc des associations, collectifs et internautes qui ont décidé de diffuser l’information ainsi que son identité (confirmée publiquement par AvA, l’association de visibilité asexuelle) sur les réseaux sociaux. Le but ? Protéger les personnes LGBTQIA+ d’un possible danger pour leur santé mentale et/ou physique. Un énième appel pour l’interdiction des thérapies de conversion en France, qui paraît fastidieuse pour certains membres du gouvernement…

Source: Lire L’Article Complet