Lily Collins et Ashkey Park évoquent la saison 2 d'« Emily in Paris »

  • « Emily in Paris » fait son retour sur Netflix ce mercredi.
  • Après l’énorme cliffanger de la saison 1, Lily Collins évoque pour 20 Minutes « la boussole morale ébranlée » d’Emily.
  • Ashley Park, qui joue Mindy, raconte comment son personnage va évoluer et prendre de l’importance durant cette saison 2.

Le final de la saison 1 s’est terminé sur un énorme cliffhanger… Netflix met fin ce mercredi à plus d’une année d’attente quasi insupportable ! Les fans d’Emily in Paris vont enfin découvrir ce qu’il advient du triangle amoureux formé par Emily, Gabriel et Camille. Pour patienter d’ici là, 20 Minutes a eu le plaisir de discuter en visioconférence avec les charmantes et pétillantes
Lily Collins et Ashley Park, les interprètes d’Emily et de sa BFF à Paris, Mindy, dont le rôle prend de l’ampleur pour notre plus grand bonheur cette saison 2.

La saison 1 a été un énorme succès, pas trop de pression pour la saison 2 ?

Ashley Park. Cette pression nous motive ! Nous étions tellement heureuses que tant de gens aient regardé cette série.

Lily Collins. Je pense que c’est exactement la même chose. Nous étions tellement reconnaissants de pouvoir tourner à nouveau, même au beau milieu d’une pandémie. Nous ne savions pas si nous serions en mesure de le faire. Les protocoles ont été modifiés pour s’assurer que l’on puisse le faire en toute sécurité et revoir les autres acteurs et notre équipe française. Nous avons pu faire en sorte que Emily et les autres personnages puissent avoir des histoires et s’immerger différemment dans la culture française qu’en saison 1. C’était une chance incroyable ! Nous étions tous très enthousiastes à cette idée.

Lily, quel est l’état d’esprit d’Emily au début de cette saison ?

L.C. Elle est exaltée mais perturbée… Sa boussole morale a été ébranlée. Elle tient à son code moral et à sa loyauté en tant qu’amie et en tant qu’être humain. Elle mûrit très vite dans cette ville étrangère. En saison 2, elle est plus ancrée, parce qu’elle commence à s’acclimater. Elle a soif de travail et de trouver la paix dans la situation avec Gabrielle et Camille. Elle ressent aussi ce besoin de s’amuser avec ce nouveau personnage, Alfie [Lucien Laviscount]. Il y a donc beaucoup d’émotions en 10 épisodes, avec tous les personnages, ce qui en fait toujours une série à regarder en boucle.

Dans cette saison, Lily et Mindy deviennent colocataires, comment décririez-vous leur relation ?

A.P. Ce sont des colocataires super fonctionnelles. En saison 1, on les voyait discuter en dînant, là, leur amitié prend une autre tournure. Elles vont découvrir qu’elles peuvent compter l’une sur l’autre, parce qu’on ne peut pas cacher à sa colocataire quand quelque chose ne va pas. Elles sont devenues aussi très douées pour lire dans l’esprit l’une de l’autre. Dans cette saison, elles finissent les phrases de l’autre, un peu comme Lily et moi dans la vie.

Ashley, votre personnage, Mindy, chante beaucoup cette saison. Aviez-vous votre mot à dire sur le choix des chansons ?

A. P. J’ai eu de la chance d’avoir la liste de chansons de mes rêves ! J’ai demandé une chanson de Céline Dion et ils ont dit : “oui”, une chanson de K-Pop, ils ont choisi une chanson de BTS, un classique de Broadway, et je chante une chanson contemporaine de Broadway. Je tenais aussi à chanter en français. C’est plus facile de chanter en français parce que les voyelles sont plus chaudes et rondes, ce rêve est aussi devenu réalité.

Les scènes chantées étaient-elles plus difficiles à tourner ?

Ces scènes sont très difficiles à tourner parce qu’elles demandent beaucoup plus de préparation que la simple mémorisation de répliques, surtout de la manière dont les chansons sont parfois intégrées dans les scènes. Mais elles sont très gratifiantes quand tout est terminé et qu’on découvre le résultat !

Lily, vous savez chanter, n’aimeriez-vous pas avoir un épisode spécial en comédie musicale dans la saison 3 ?

L.C. Cela pourrait être une sorte de karaoké alcoolisé pour Emily…

A.P. Elle pourrait le faire en cas d’urgence pour Mindy, si elle perdait sa voix…

L.C. Oh mon Dieu, c’est drôle ! Il y aurait un moyen de faire en sorte que ça se produise, mais il faudrait que ce soit sur le mode de la plaisanterie, dans le sens où Emily sait qu’elle n’est pas Mindy…

A.P. Mais Lily Collins a une belle voix, alors…

La bande originale est une fois encore fabuleuse, écoutez-vous de la chanson française, et si oui, quels sont vos artistes français préférés ?

L.C.. J’adore Christine and the Queens !

A.P. Moi aussi, j’écoute aussi le dernier album d’Angèle.

L.C. J’ai grandi en voyageant beaucoup en Europe. Je me souviens qu’en voiture, j’écoutais toujours NRJ [Elle fredonne le jingle de la radio]. C’était du rap français, des vieux tubes de R & B… Maintenant, j’écoute surtout de la pop française, une musique pleine d’âme.

Vous travaillez depuis deux saisons en France, qu’est-ce qui vous a le plus surpris en France ou chez les Français ?

L.C. Le respect du métier. Tous ceux qui sont derrière la caméra sont tellement bons et dévoués à leur métier. Cela crée une bonne dynamique sur le plateau, et cela contribue au bon déroulement du tournage et à l’esthétique que nous souhaitons pour la série. Mais aussi bons qu’ils soient, les Français arrivent à trouver l’équilibre entre vie privée et familiale et vie professionnelle. Les week-ends sont l’occasion de se détendre, de vivre sa vie, d’être, d’exister et de respirer… C’est une source d’inspiration pour quelqu’un qui aime bosser, mais aussi vivre.

A.P. J’ai appris le français en grandissant. En venant en France, je pensais devoir parler en français et vraiment apprendre la langue. Ce qui est drôle, c’est que tous ceux que je croise veulent qu’on parle en anglais pour pratiquer.

Après Paris, la région champenoise et Saint-Tropez dans cette saison 2, où aimeriez-vous tourner en France ?

A. P. Nous avons eu le plaisir d’être invitées à l’ambassade de France à Washington DC, là-bas, l’ambassadeur de Monaco nous a invités à venir tourner à Monaco et donc…..

L. C. Ce serait sympa ! Quand j’étais en congés, on a fait une virée du côté d’Etretat avec mon mari. On a découvert des petites villes avec une belle architecture, ce serait beau et pittoresque d’organiser un événement dans un château dans ce coin-là, pas un château comme celui de la famille de Camille, un château plus médiéval.

A.P. A Marseille, ce serait amusant aussi !

L.C. J’adorerais !

Si vous deviez résumer cette saison 2 en trois mots ?

L.C. Je pense enchanteresse, drôle et…

A. P. … Sincère !

Source: Lire L’Article Complet